Maroc: "Rethinking the Sahara Dispute", une analyse "serrée du jeu trouble" d'Alger dans ce conflit "larvé" (essayiste français)

Paris — "Rethinking the Sahara Dispute : History and Contemporary Perspectives", ouvrage collectif en anglais qui vient de paraître, propose une analyse "serrée" du jeu "trouble de l'Algérie" dans ce conflit "larvé", a souligné l'essayiste français Jérôme Besnard.

"Ce livre propose notamment une analyse serrée du jeu trouble de l'Algérie dans ce conflit larvé qui devrait être réglé depuis 45 ans", relève-t-il dans un entretien à la MAP à l'occasion de la parution de cet ouvrage, réalisé à l'initiative de la Coalition pour l'Autonomie du Sahara (AUSACO).

Selon M. Besnard, qui a dirigé cet ouvrage, la "manipulation du Polisario" que l'Algérie abrite sur son sol, "ne trompe plus grand monde", soulignant l'importance pour les populations locales "de voir enfin le bout d'un tunnel idéologique entretenu à grands frais grâce à des relais universitaires partiaux publiant de nombreux travaux tronqués en langue anglaise avec l'ambition de saturer l'horizon académique sur cette question".

Cet ouvrage, poursuit-il, replace également le Sahara marocain dans son contexte géopolitique actuel notamment en ce qui concerne les "inquiétudes quant à l'évolution politique de la zone sahélienne en proie à une déstabilisation terroriste", le développement maritime, les investissements humains et matériels ainsi que l'inscription dans le processus de réforme politique et administrative du Maroc.

Dans cet entretien, M. Besnard revient aussi sur les raisons derrière la publication en ce moment précis de cet ouvrage collectif, préfacé par l'ancien Représentant permanent d'Israël aux Nations Unies, Yehuda Lancry, avec onze contributions thématiques sur tous les aspects de la question du Sahara marocain.

Aux yeux de l'essayiste français, depuis quelques mois, la question de l'avenir du Sahara marocain est en effet relancée, notant que le Maroc a entrepris de relancer ses investissements au service du développement de cette région "périphérique géographiquement bien que centrale historiquement" pour le Royaume.

"On sent également une nette volonté internationale, notamment des États-Unis d'Amérique, de régler définitivement ce litige régional", explique-t-il, faisant observer qu'il devenait "urgent" de réunir des experts internationaux sous la houlette de la Coalition pour l'autonomie du Sahara afin de clarifier le débat au plan intellectuel.

L'ouvrage propose une approche nouvelle et prospective du conflit régional du Sahara à travers onze chapitres thématiques. Il procède d'une approche intégrée et multidimensionnelle qui, pour la première fois, concilie les points de vue d'historiens, de sociologues, de géopoliticiens, de diplomates, de responsables de la sécurité et d'experts en études stratégiques, chacun apportant son point de vue pour analyser de manière holistique les ramifications du différend régional et son impact sur les espaces euro-méditerranéen, atlantique et sahélien.

Les différentes contributions abordent les aspects historiques du différend, les dynamiques actuelles, avec une analyse approfondie de la responsabilité de l'Algérie, la dimension humanitaire du différend, et des menaces sécuritaires que sa persistance engendre, et les perspectives futures, en particulier l'Initiative marocaine d'autonomie comme seule solution politique réaliste, pragmatique, durable et basée sur le compromis.

Cet ouvrage apporte une réponse dépassionnée et sereine à la propagande alimentée par l'Algérie et le "polisario" sur le différend régional autour du Sahara marocain.

Il est le premier d'une série d'ouvrages sur la question du Sahara marocain intitulée AUSACO Book Series.

L'AUSACO (anciennement Plateforme Internationale de Défense et de Soutien au Sahara marocain) est un réseau indépendant composé de 3.000 juristes, universitaires, journalistes, et acteurs de la société civile engagés pour la défense de la marocanité du Sahara et la prééminence de l'Initiative marocaine d'autonomie.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X