Tchad: Le Haut représentant de l'UA prend officiellement ses fonctions

Arrivé à N'Djamena, il y a quelques jours, le Haut représentant de l'Union africaine(UA) pour le Tchad, Basile Ikouébé du Congo-Brazzaville, a pris officiellement ses fonctions le 28 juillet.

Aussitôt arrivé, Basile Ikouébé a échangé avec le ministre des Affaires étrangères tchadien, Chérif Mahamat Zène, sur l'accompagnement de la transition. Notamment, la feuille de route du haut représentant de l'Union africaine, qui consiste à accompagner le Tchad pendant la période transitoire.

Au cours des échanges, le chef de la diplomatie tchadienne lui a donné le feu vert de rencontrer qui il veut dans le cadre de sa mission. Ce jeudi, il va rencontrer les partenaires techniques et financiers du Tchad, sur qui le pouvoir de N'Djaména compte pour une réussite de cette transition.

Le Haut représentant de l'Union africaine rencontrera aussi des partis politiques et organisations de la société civile contestataires de la manière dont les préparatifs du dialogue sont menés. C'est aussi la raison pour laquelle le collectif Wakit Tama, qui ne se reconnaît pas dans la conduite de la transition, entend organiser une marche aujourd'hui. La manifestation a été autorisée par le ministre de la Sécurité publique, exclusivement dans la capitale N'Djamena.

Nommé au pied levé après le rejet par le Conseil militaire de transition du Sénégalais Ibrahima Fall, comme Haut représentant pour la transition politique au Tchad, Basile Ikouébé ne sera pas en position de force à son entrée en fonction, reconnaissent des sources à Addis-Abeba, alors que sa mission est qualifiée de « cruciale ». Basile Ikouébé aura, en effet, la lourde tâche de veiller à une stricte application par le CMT des mesures contenues dans la "Résolution 996" du Conseil paix et sécurité.

Sur le terrain, il interagira avec tous les acteurs politiques et sociaux tchadiens ainsi que les partenaires internationaux en vue de mobiliser toutes les ressources possibles pour le succès de la transition démocratique, consensuelle et pacifique du Tchad. Il devra également s'assurer que le dialogue national en cours d'organisation sera « inclusif, sincère et transparent ». Enfin, le diplomate est censé aider le Tchad à engager une réforme du secteur ultra-sensible de la sécurité.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X