Congo-Brazzaville: Livres - Grace Mbongi publie sur la mortalité martenelle et infantile

Le sous-titre "Lutte contre la mortalité maternelle et infantile en RD Congo" du nouvel ouvrage de la femme d'affaires et éditrice du magazine Grace Monde éclaire à suffisance le lecteur sur le sujet traité dans "Ma loi sur la gratuité des soins de la maternité" faisant suite au combat mené par sa fondation dans la perspective de résoudre ce problème de santé publique.

Créée en 2017, la Fondation Grace Monde a entrepris une lutte farouche que son initiatrice Grace Mbongi Umek a décidé de vulgariser à travers "Ma loi sur la gratuité des soins de la maternité". Cet ouvrage de 246 pages paru en juin dans la collection Harmattan RDC revient sur son leitmotiv, à savoir la lutte contre la mortalité maternelle et infantile. Ce combat s'est imposé à l'éditrice après avoir fait ce désolant constat qu'elle souligne dans son livre : « Depuis plusieurs années, le taux de mortalité maternelle et infantile en RDC est classé parmi les plus élevés » du monde. Et ce, a-t-elle noté, avec grand regret, en dépit de tous « les efforts fournis par l'Etat congolais ».

La persistance de ce drame, un véritable problème de santé publique, dont elle a examiné les causes l'ont portée à prôner la gratuité de la maternité. « De nombreuses victimes sont des femmes enceintes qui n'ont pas les moyens d'accéder aux soins avant, pendant et après l'accouchement », a-t-elle soutenu. Et cette gratuité qu'elle appelle de tous ses vœux, Grace Mbongi estime qu'elle devrait s'opérer sur toute l'étendue du territoire national et « dans des conditions optimales ». Pour y arriver, elle devrait absolument « être garantie par une loi votée par le Parlement et promulguée par le président de la République ».

C'est donc là que réside la solution ultime pour laquelle elle mène son plaidoyer auprès du gouvernement et divers autres partenaires. L'élaboration et l'adoption de cette loi est à ses yeux un point de départ, une clé de voûte qu'elle a à cœur d'obtenir. D'avis qu'elle est en mesure d'apporter le changement escompté « dans le cycle de la mortalité maternelle et infantile pendant l'accouchement ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X