Afrique du Sud: Statut d'observateur à l'entité sioniste - Pretoria dépose une objection auprès de l'UA

Pretoria — Le gouvernement sud-africain a déposé mercredi une objection à la décision de la Commission de l'Union africaine d'accorder à l'entité sioniste le statut d'observateur auprès de l'organisation panafricaine, exigeant des précisions sur cette question.

"Gardant à l'esprit que cette question a été examinée par l'Union en 2013 et 2015/2016 et que la demande n'a pas été approuvée, l'Afrique du Sud note que les critères d'accréditation des Etats non africains, des organisations internationales et d'intégration régionale sont clairs sur le fait que les buts et objectifs des Etats ou organisations non africains souhaitant être accrédités auprès de l'UA doivent être conformes à l'esprit, aux objectifs et aux principes de l'Acte constitutif de l'Union africaine", souligne la mission sud-africaine à Addis-Abeba dans sa lettre d'objection, consultée par l'APS.

La mission diplomatique précise qu'"outre les considérations politiques évidentes" qui ont motivé par le passé le rejet de la demande de l'entité sioniste d'adhérer en tant qu'observateur à l'UA "il existe également des considérations juridiques selon lesquelles la conduite d'Israël n'est pas conforme aux valeurs inscrites dans l'Acte constitutif de l'UA".

A ce titre elle demande "des précisions sur les considérations prises en compte pour revenir sur les précédentes décisions prises en 2013 et 2015/16 sur cette question"

" Compte tenu de cet historique et de ce contexte", la délégation sud-africaine à Addis Abeba indique que l'Afrique du Sud s'attend à juste titre à ce que le président de la Commission de l'UA informe les Etats membres de l'Union africaine de la nouvelle demande d'accréditation israélienne.

Le gouvernement sud-africain demande au président de la Commission, Moussa Faki d' "informer officiellement les Etats membres de l'UA de la base juridique et de la justification politique de l'octroi de l'accréditation à l'entité sioniste".

Et informe le président de la Commission qu'elle fait objection à cette décision et exige que cette question soit inscrite à l'ordre du jour du Conseil exécutif de l'UA.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X