Afrique: Jeux olympiques 2020 - L'Afrique peine à s'illustrer sur les terrains

Une semaine après le coup d'envoi de la 32e olympiade de l'ère moderne des Jeux olympiques (J.O), le 23 juillet à Tokyo au Japon, les équipes africaines ont des difficultés à s'imposer dans presque toutes les disciplines.

Contrairement aux espoirs suscités avant le début de la compétition par certains athlètes africains dans leurs disciplines comme le volleyball tunisien, l'athlétisme ivoirien, le football féminin de la Zambie, le tir à l'arc de l'Egypte, le Judo féminin de la République démocratique du Congo et autres, le continent africain présente actuellement un visage peu reluisant. Ses représentants ne font pas de leur mieux pour intégrer, à mi-chemin, la liste des meilleurs.

Les pays africains ne séduisent pas et n'arrivent pas à s'afficher sur le tableau d'honneur de ces jeux qui se déroulent sans public à cause du coronavirus. Sur les cinquante-quatre pays africains présents à Tokyo, presque rien de bon, à l'exception de la Tunisie et la Côte d'Ivoire qui se cherchent encore. En date du 28 juillet, l'Afrique ne comptait même pas dix médailles dans sa gibecière mais continue à multiplier les échecs, réduisant ainsi ses chances de rivaliser les autres continents.

Les fans se demandent si l'Afrique fera un exploit par rapport aux précédentes éditions. Elle a établi un record de 45 médailles lors des Jeux olympiques de Rio 2016, en nette hausse par rapport aux antérieures éditions de Londres 2012 (34 médailles), Pékin 2008 (40 médailles) ou Athènes (35 médailles). Le pire, la majorité des athlètes subit des éliminations quotidiennes à cause de leurs contreperformances.

Vingt et unième au classement général mis à jour le 28 juillet, la Tunisie, leader du continent, totalisait deux médailles dont une en or et l'autre en argent grâce aux exploits du jeune nageur de 18 ans, Ahmed Hafnaoui. L'Afrique du Sud est 36e avec deux médailles en argent. L'Egypte avec deux médailles en bronze arrive en 52e place tandis que la Côte d'Ivoire (une médaille en bronze) est 55e. Les autres nations continuent leur quête de médailles. Les trois athlètes congolais, à savoir Natacha Ngoye et Gilles Afoumba pour l'athlétisme et Bellore Sangala pour la natation, débuteront la compétition ce 30 juillet.

Les grands confirment

Sur le plan général, aucune surprise jusqu'à présent puisque la judokate française, Clarisse Agbégnénou, a remporté la médaille d'or. C'est le cas avec la nageuse américaine Katie Ledecky.

En date du 28 juillet, le top dix au classement général a été mené par les équipes asiatiques et européennes ainsi que quelques nations américaines. Le Japon est en tête avec 21 médailles (12 en or) suivi de la Chine (25 médailles dont 11 en or), des Etats-Unis (30 médailles, 10 en or). L'équipe olympique compte pour l'instant 19 médailles tandis que la 5e l'Australie totalise 16 médailles, la 6e la Grande- Bretagne possède 15 médailles et la Corée 10 médailles.

Pour sa part, la France avec 8 médailles dont 3 en or est huitième, les Pays-Bas 10 médailles (2 or) enfin le Canada clôture le top 10 avec 9 médailles. Le pays africain le plus titré, notamment la Tunisie se place au 21e rang et ne compte, jusqu'à présent que deux médailles dont une en or et une autre en argent. Cela signifie simplement que l'Afrique a encore beaucoup d'efforts à fournir dans le domaine de sport car elle ne s'impose dans aucune discipline. Il est nécessaire que les athlètes africains profitent de cette compétition pour apprendre auprès des autres.

Notons que six nouvelles disciplines doivent faire leur entrée au programme des JO en 2021. Il s'agit du karaté, du surf, de l'escalade, du skateboard et du baseball-softball. Au total, trente-trois sports sont représentés dans ces Jeux olympiques d'été qui seront clôturés le 8 août prochain.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X