Mali: Le général Moussa Diawara, puissant securocrate du régime déchu Ibrahim Boubacar KEÏTA sera traduit devant la juridiction militaire

Birahim Touré, le journaliste malien disparu depuis 2016

Il était l'homme le plus craint et le plus adulé. Durant tout le magistère du régime d'Ibrahim Boubacar KEITA, avant sa déposition le 18 Août 2020 par la junte militaire.

Le général Moussa DIAWARA était surnommé le <> du pays. Sa descente aux enfers a commencé le jour même de la destitution de son protecteur Ibrahim Boubacar KEITA, auprès de qui il tirait tous ses pouvoirs et sa redoutable puissance de feu.

Reclus entre Abidjan, Dakar, Banjul selon certaines fiches de renseignements, Moussa DIAWARA était dans la ligne de mire de bon nombre d'officines politiques et militaires du Mali.

Rentré à Bamako discrètement, il fait la une des titres maliens sur une cérémonie de mariage à son domicile sis à Faladié, aux allures d'une bamboula insolente, qui avait heurté les Maliens.

Le 24 mai 2021, le général DIAWARA sera arrêté quelques heures après celles du Président Bah N'Dao et de MOCTAR Ouane, le Premier ministre, dans la soirée et conduit à la garnison militaire de Kati. Confidentiel Afrique avait révélé les détails de son arrestation et de son interrogatoire mené par le 2 ème Bureau des RG de l'armée.

L'ancien patron des services secrets maliens est désormais entre les mains de la haute justice militaire et serait impliqué dans l'affaire dite disparition en 2016 du journaliste Birame Touré retrouvé mort quelques mois plus tard.

Des sources sécuritaires contactées il y'a un mois par Confidentiel Afrique le présentaient comme le cerveau de la tentative de putsch contre le colonel Assimi Goita.

Le général DIAWARA sera présenté devant la cour de justice militaire. Pour haute trahison. Nous y reviendrons en détails.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X