Congo-Kinshasa: Kimpa Vita - La prophétesse de l'unité

29 Juillet 2021

Kimpa Vita a tenté d'unifier le royaume du Kongo par le biais d'un christianisme africain. Aujourd'hui, elle est considérée comme la mère de l'unité africaine.

Kimpa Vita est né vers 1684 au Mont Kibangu, dans le royaume de Kongo, qui fait aujourd'hui partie du territoire angolais. Kimpa Vita se serait tournée vers la vie spirituelle après deux mariages ratés. Mais on rapporte également qu'elle avait des visions depuis son plus jeune âge.

Comment Kimpa Vita a-t-elle été éduquée ?

Issue d'une famille noble, elle a été formée au métier de nganga marinda, défini comme un guérisseur du mal et un intermédiaire entre la vie et la mort, les vivants et les ancêtres.

La renommée de Kimpa Vita

Dans la courte période de son activité, elle a unifié le royaume du Kongo. On se souvient également d'elle comme la figure fondatrice du mouvement antonianiste.

En quoi consiste le mouvement de Kimpa Vita ?

Le mouvement religieux de l'Antonianisme est de nature syncrétique : Kimpa Vita a mélangé des éléments du christianisme avec des pratiques religieuses africaines. Dans ses dernières années, elle s'est présentée comme une réincarnation de saint Antoine de Padoue, affirmant que Jésus était noir et était né au Kongo. Plus tard, il y a eu d'autres mouvements religieux dans le christianisme africain comme Quimbanda et Tocoismo. L'église kimbanguiste, fondée dans les années 1920, est parfois considérée comme le successeur de l'Antonianisme.

Comment Kimpa Vita est-elle morte ?

En 1706, elle a été brûlée comme hérétique sous Pedro IV du Kongo. L'initiative en revient à des moines capucins dirigés par le frère Bernardo da Gallo.

Quelle controverse entoure Kimpa Vita ?

Elle est tombée enceinte d'un de ses compagnons. Les troupes du roi Pedro l'ont arrêtée alors qu'elle se cachait pour s'occuper du bébé. À ce jour, le destin de l'enfant de Kimpa Vita reste incertain. L'essentiel de ce que l'on sait de Kimpa Vita provient des archives du frère Bernardo da Gallo, le moine capucin qui l'a condamnée à être brûlée. Selon les moines, l'enfant a été épargné. La tradition orale, cependant, insiste sur le fait que l'enfant de Kimpa Vita a été brûlé avec elle en 1706.

------------------------------------------------------------

Les professeurs Doulaye Konaté, Christopher Ogbogbo, Lily Mafela ont contribué à ce récit qui fait partie de la série "Racines d'Afrique". Une série de la Deutsche Welle, en coopération avec la Fondation Gerda Henkel.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X