Maroc: M. El Otmani préside la réunion de la Commission ministérielle chargée de la mise en œuvre des politiques de promotion des droits des personnes en situation de handicap

Rabat — Le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a présidé, jeudi à Rabat, la 3éme réunion de la Commission ministérielle chargée du suivi de la mise en œuvre des politiques et programmes liés à la promotion des droits des personnes en situation de handicap, consacrée à l'examen des réalisations en terme de protection des droits de cette frange de la société, dans le cadre des programmes mis en œuvre par certains départements et institutions.

Intervenant à cette occasion, M. El Otmani a indiqué que le Maroc a réalisé des progrès significatifs dans le domaine des droits des personnes en situation de handicap, grâce à l'attention particulière accordée par SM le Roi Mohammed VI à l'amélioration des conditions de cette catégorie, selon un communiqué du département du chef du gouvernement.

La Constitution de 2011 porte un intérêt majeur aux personnes en situation de handicap, qui impose aux pouvoirs publics d'élaborer et de mettre en œuvre les politiques destinées aux personnes en situation de handicap, a-t-il avancé, notant que les dispositifs dudit texte stipule de "réhabiliter et intégrer dans la vie sociale et civile les handicapés physiques sensorimoteurs et mentaux et faciliter leur jouissance des droits et libertés reconnus à tous".

Le Royaume a toujours exprimé son engagement à maintenir et à promouvoir les droits des personnes handicapées, en ratifiant la Convention relative aux droits de cette catégorie et son protocole facultatif le 8 mai 2009, outre les engagements y afférents contenus dans le programme gouvernemental, dont la mise en œuvre de la politique publique intégrée pour la promotion des droits des personnes en situation de handicap, a-t-il poursuivi.

Il a fait savoir, en outre, que l'Exécutif a veillé à la mise en œuvre de la politique publique intégrée, via le plan d'action national 2017-2021, élaboré par 24 départements gouvernementaux, portant sur six axes d'action, 24 chantiers, 150 projets et 419 mesures.

Dans ce contexte, il a souligné que le gouvernement a lancé le 26 juin 2019 le programme national de l'éducation inclusive, visant à faire bénéficier les élèves à besoins spécifiques des mêmes opportunités scolaires et pédagogiques que les autres élèves.

De même, il a souligné qu'une série de textes réglementaires a été publiée, permettant l'organisation des concours unifiés pour le recrutement de cette catégorie dans la fonction publique, précisant que le nombre des personnes en situation de handicap qui ont été recrutées dans les administrations publiques s'est chiffré à environ 650 depuis décembre 2018, la date de déroulement du premier concours dédié à cette catégorie.

L'Exécutif a veillé aussi à la mise en œuvre des programmes du Fonds d'appui à la cohésion sociale relatifs à la promotion des personnes en situation de handicap, a-t-il ajouté, précisant que le montant global dédié au Fonds en matière de handicap est de plus de 920 MDH entre 2015-2020.

Lors de cette réunion, les membres de la Commission ministérielle ont suivi une présentation exhaustive de la ministre de la Solidarité, du Développement social, de l'Égalité et de la Famille, dans laquelle elle a mis l'accent sur le bilan relatif à la mise en œuvre des différents projets du plan d'action national 2017-2021 pour la promotion des droits des personnes en situation de handicap, note le communiqué.

La Commission a également suivi un exposé du ministère de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, autour du bilan du programme national de l'éducation inclusive, et un exposé du ministère de l'Economie, des finances et de la réforme de l'administration, sur le bilan des concours unifiés pour le recrutement des personnes en situation de handicap 2018-2021, ainsi qu'une présentation du ministère de la Santé sur les résultats du Plan d'action national pour la santé et le handicap 2015-2021, précise la même source.

Après l'examen des différents aspects de ces exposés, la Commission ministérielle a approuvé une série de recommandations relatives à la protection et à la promotion des droits des personnes en situation de handicap dans différents domaines.

Cette réunion a été marquée par la présence notamment du ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, de la ministre de la Solidarité, du Développement social, de l'Égalité et de la Famille, des secrétaires généraux et de représentants de différents départements membres de la Commission.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X