Burundi: Covid-19 - Le pays lance sa campagne de vaccination

29 Juillet 2021

Le gouvernement burundais a lancé une campagne de vaccination contre la Covid-19 sans s'engager à gérer les éventuels effets secondaires liés aux vaccins.

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, le gouvernement burundais n'avait cessé de nier la gravité voire même l'existence du coronavirus.

Le premier cas positif à la Covid-19 a été officiellement déclaré en mars 2020 au Burundi. Dès son investiture en juin 2020, le président Evariste Ndayishimiye a engagé une campagne de dépistage volontaire contre la Covid-19, dont l'existence a longtemps été niée par son prédécesseur, Pierre Nkurunziza.

Une mise en garde

Mercredi (28.07.2021), Thadée Ndikumana, ministre de la Santé et vice-président du Comité national de prévention et de lutte contre la Covid-19 a pris la parole.

" Quand les vaccins seront disponibles, un Burundais qui le désire pourra se rendre dans les structures de soins pour recevoir le vaccin mais sans l'engagement du gouvernement parce que les formulaires qui nous ont été transmis demandaient à ce que le gouvernement s'engage à pouvoir gérer et rembourser les effets secondaires liés à ces vaccins mais cela n'a pas été accepté par le gouvernement. Mais les donateurs qui voudront nous soutenir sont les bienvenus pour appuyer dans le sens où le gouvernement ne pourra être compromis par les effets de ces vaccins " a t-il tout de même précisé. La situation sanitaire serait maîtrisée à en croire les propos de ministre de la Santé publique. Thadée Ndikumana reconnaît néanmoins l'augmentation des cas positifs de Covid-19 dans certaines localités du pays.

Des chiffres disponibles

Jusqu'ici, 403.662 personnes ont été testées avec 6.715 cas positifs et neuf morts déjà enregistrés, selon les statistiques officielles du ministère de la Santé publique.

" Il y a eu une diminution sensible des cas positifs à travers tout le pays sauf dans trois districts sanitaires où il y a eu une augmentation des cas. Sur la population qui a été dépistée, il y a eu un taux de contamination de 5%. Au niveau de la mairie de Bujumbura, nous avons aussi une augmentation des cas, suite au relâchement de l'observation des mesures barrières et d'hygiène " précise le ministre Thadée Ndikumana.

Il n'y a plus de confinement dans les hôtels comme auparavant. Les personnes qui entrent au Burundi se font enregistrer sur internet. Après le dépistage à l'aéroport, ils se confinent à la maison et personne n'est autorisé à se déplacer avant l'obtention des résultats des tests.

Le Burundi et la Tanzanie sont les derniers pays d'Afrique de l'Est à accepter les vaccins contre la Covid-19 malgré certaines conditionnalités comme celle ayant trait à la responsabilité en cas d'effets secondaires.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X