Madagascar: Miara-manonja - Clash au sein du camp Ravalomanana

Le député élu à Ambatondrazaka, Fidèle Razara Piera, et la députée du 1er arrondissement Hanitra Razafimanantsoa, refont surface après quelques semaines de retrait de la scène de l'émission « Miara-manonja ». Ces deux ténors de l'opposition sont réapparus, hier, avec la tenue d'une autre émission « Miara-manonja » sur d'autres chaînes radio.

Ils ont quitté la barque de l'émission quotidienne « Miara-manonja », initialement co-diffusée par les chaînes MBS, Radio Mada, Az Radio et Soa Radio, qu'ils ont tenue depuis plusieurs mois avec d'autres députés du Tiako i Madagasikara et d'autres militants de l'opposition, pour ensuite créer une émission parallèle, uniquement diffusée sur la chaîne Az Radio de Fidèle Razara Piera. Les auditeurs de cette émission ont donc eu droit à deux émissions parallèles depuis hier avec des horaires qui se chevauchent.

Pour les observateurs, il ne s'agit, ni plus ni moins, que d'un clash entre les députés du Tiako i Madagasikara. La scission est consommée et deux camps sont créés dont l'un est formé par les députés Todisoa Andriamampandry, Rabenirina, Feno Ralambomanana et consorts, tandis que l'autre accueille le nouveau trio Fidèle Razara Piera, Hanitra Razafimanantsoa et Rodin Rakotomanjato. Cette scission témoigne d'une tension qui prend de l'ampleur dans le camp de Marc Ravalomanana.

Bien que ces derniers aient évité, jusqu'à présent, de préciser les raisons de leur prise de position, des sources concordantes confient que la division au sein du camp de Marc Ravalomanana aurait pour toile de fond le concours au poste de chef de l'opposition officielle pour lequel le parti TIM est le mieux positionné à la Chambre basse. L'ancien président, leader de l'opposition, refuse de présenter un candidat à ce poste et préfère adopter la politique de la chaise vide. Une ligne de conduite qui n'est pas de l'avis du député Fidèle Razara Piera et consorts, semble-t-il.

Les deux bouillants députés ont disparu du radar médiatique depuis plusieurs semaines. Certains supputent leur départ définitif du camp de Marc Ravalomanana. Ils ont boycotté la concertation nationale organisée par la plateforme RMDM la semaine dernière. Finalement, les trois députés n'ont pas choisi de claquer définitivement la porte mais provoquent une scission au sein de son parti politique.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X