Tchad: La famille de Tom Erdimi recherche toujours l'opposant, disparu depuis 2020

Où est passé Tom Erdimi ? Premier directeur de cabinet d'Idriss Deby Itno et ancien coordinateur du projet pétrole, avant de passer dans l'opposition où il était considéré comme l'éminence grise de la rébellion dirigée par son frère jumeau Timane Erdimi. Il a disparu depuis 2020. Sa famille tente aujourd'hui de retrouver sa trace.

Sa famille assure que Tom Erdimi se trouvait en Egypte depuis quelques temps avec le statut de réfugié, et aurait été arrêté par les services secrets égyptiens vers la fin de l'année 2020. Aujourd'hui, elle a décidé de monter au créneau pour tenter de le retrouver, à Ndjamena, où des proches ont fait un sit-in devant l'ambassade d'Egypte avant d'être dispersé à coups de gaz lacrymogène et de tirs, selon une des filles de Tom Erdimi, qui parle de quatre blessés. Le jeune frère de Tom, Ali Erdimi, qui vit en France a également témoigné. Que s'est-il passé ? Il y a peu de certitudes mais beaucoup de zones d'ombres.

Tom Erdimi se sentait surveillé depuis quelques temps, selon son jeune frère Ali Erdimi. Il décide alors de passer dans la clandestinité pour échapper à ses poursuivants, début septembre 2020. Mais il est arrêté vers la fin de la même année par les services secrets de ce pays à la demande de ceux du Tchad, assure son jeune frère Ali Erdimi.

Extradé au Tchad ?

Ses proches auraient tenté dans un premier temps de le faire libérer discrètement. « Nous avons décidé de médiatiser cette affaire car nous avons perdu tout espoir aujourd'hui », assure son jeune frère. Du côté de l'Egypte, des sources sécuritaires contactées par RFI n'ont pas voulu confirmer ou infirmer s'il était entre leurs mains. Mais elles le décrivent comme « un dangereux terroriste qui a déstabilisé la Libye pour le compte du Qatar », l'ennemi-juré de ce pays.

« On l'aurait arrêté immédiatement s'il avait atterri chez nous », poursuivent ces sources, assurant qu'ils ne lui auraient jamais donné de statut de réfugié.

Est-ce une simple coïncidence ? À Ndjamena, des confrères assurent avoir vu le président de la transition, Mahamat Idriss Déby à l'ambassade d'Egypte mercredi 28 juillet, la veille du sit-in annoncé de la famille et des proches de Tom Erdimi devant cette même ambassade, alors que des sources sécuritaires tchadiennes affirment qu'il aurait déjà été extradé au Tchad, sans qu'aucune source officielle ne le confirme.

Ces sources sécuritaires pensent qu'il aurait pu être extradé à la faveur d'une des deux visites du chef des services de renseignement égyptien vers la fin avril ou à la mi-juin derniers, mais aucune certitude là aussi.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X