Gabon: Ong Malachie /JIFA - L'art de réinventer pour créer le futur

30 Juillet 2021

En prélude à la Journée internationale de la Femme africaine , l'ONG Malachie a initié un dialogue inter-générationnel et ce, en collaboration avec d autres Ongs ( Benedicta Cantal, finance solid , Association Cri de Femmes ... ). Le rendez-vous a eu lieu le 28 juillet au Nord de Libreville.

Nombreuses étaient ces femmes leaders qui ont répondu à l'appel en faveur pour la promotion des droits qui sont les leur. C'est en prélude à la Journée internationale de la Femme africaine (JIFA) que s'est tenu ce rendez-vous du donner et du recevoir. La rencontre ces femmes visionnaires portait sur le thème : "L'art de réinventer pour créer le futur".

Cet atelier qui marque une fois de plus l'engagement de l'Ong Malachie en faveur de la promotion des droits de la femme en générale et plus spécifiquement africaine, constitue un panel de réflexion en vue d'améliorer significativement les conditions de vie de cette dernière et son émancipation, précise Pépécy Ogoulinguendé.

La Présidente de l'Ong Malachie, lors de son allocution pourra rappeler que la Journée internationale de la Femme africaine permet "d'assurer un suivi progressif de l'amélioration de la condition de la femme africaine et de mesurer son implication dans l'évolution et le développement de notre nation, de notre pays, de la Sous-région Afrique Centrale, du Continent Africain, de l'humanité".

La Présidente Benedicta Cantal ,Yasmine Marat-Abyla a salué la tenue de ce rendez-vous, qui pour elle, a enrichi beaucoup d'entre celles qui étaient présentes. "De cette rencontre nous retenons certaines règles à respecter pour atteindre cet objectif : - se regrouper en réseau pour avoir plus d' impacts au niveau national et international ; - être décomplexée vis à vis de l 'argent car les Ongs ont besoin d'argent pour leurs activités ; - taire les egos et avoir des objectifs communs ; - se former et se perfectionner continuellement malgré nos diplômes ; - transmettre nos connaissances aux générations futures ; - agir véritablement pour l'intérêt général" résume t-elle.

Les panélistes à cet atélier ont tenu à rappeler à des fins utiles que l'Afrique est riche de son patrimoine culturel. Elle est en pleine mutation. Aussi que la femme connaît-elle une véritable émancipation au niveau social, économique, politique et culturel. La femme, poursuivra t-elles, est de plus en plus présente dans divers secteurs d'activités.

Pour les oratrices, la femme africaine en générale et gabonaise en particulier, bien qu'elle soit ouverte au monde occidental parlant le français ou l'anglais, doit rester fidèle à sa langue maternelle, elle prend soin à l'apprendre à ses enfants. Les femmes doivent prendre conscience du rôle qu'elles ont à jouer dans l'édifice de la nouvelle société aux côtés des hommes dont elles partagent les préoccupations socio-economico-politiques.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X