Maroc: Donner corps aux objectifs stratégiques de la réforme du système éducatif national

Le Comité de pilotage stratégique chargé de la mise en œuvre de la loi-cadre 51.17 relative au système d'éducation, de formation et de recherche scientifique a tenu sa deuxième réunion, mercredi à Rabat, lors de laquelle le bilan de la mise en œuvre de ladite loi a été approuvé.

Cette réunion s'inscrit dans le cadre de l'application des dispositions de la note ministérielle relative à la mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre du 18 septembre 2020, en tant que cadre contractuel visant à donner corps aux objectifs stratégiques de la réforme du système éducatif national, parallèlement à la réforme financière encadrée par la loi organique 130.13 sur la loi de Finances.

Il s'agit, en effet, de consacrer la méthodologie de planification graduelle et la démarche participative entre l'administration centrale et les académies régionales d'éducation et de formation (AREF) en matière d'exécution des projets stratégiques, mais aussi de mettre en place progressivement l'approche contractuelle à tous les niveaux du système éducatif, indique le ministère de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique dans un communiqué.

Lors d'une présentation à cette occasion, il a été souligné le bilan "positif" qui s'est traduit par l'élaboration d'indicateurs pédagogiques au niveau des taux de scolarisation, la réduction du nombre des classes surchargées, la baisse du nombre de classes multiniveaux, l'amélioration des taux d'achèvement des études et le développement du taux de réussite au baccalauréat, précise-t-on.

Des résultats "très positifs" ont également été enregistrés en termes de baisse des taux de déperdition scolaire, en plus d'un certain nombre de réalisations, notamment l'élargissement de la base des bénéficiaires de divers programmes d'aide sociale, l'élargissement de l'offre scolaire, la réhabilitation des établissements d'enseignement, le renouvellement des métiers de l'éducation et de la formation, l'amélioration du système d'évaluation et d'examen et la mise en place d'un système efficace pour l'orientation scolaire, professionnelle et universitaire précoce et active, le développement de l'utilisation des technologies de l'information et de la communication et le renforcement de la mobilisation communautaire autour de l'école marocaine.

L'exposé a, également, présenté les résultats et les conclusions du processus d'évaluation mené par l'Inspection générale des affaires pédagogiques pour les projets pédagogiques au cours du mois de mai, dans 1.190 établissements scolaires avec les trois cycles pédagogiques, "où des écarts notables ont été enregistrés concernant le niveau de la mise en œuvre de ces projets sur le terrain."

Il a souligné la nécessité d'accompagner et d'encadrer tous les établissements scolaires et de renforcer le rapprochement avec l'administration scolaire et les enseignants, pour refléter l'impact des efforts déployés dans l'opérationnalisation des dispositions de la loi-cadre sur les établissements scolaires, qui sont le noyau de base de toute réforme éducative et sur l'amélioration de l'apprentissage de base des apprenants.

Le bilan a été approuvé "à l'unanimité", note le communiqué, ajoutant qu'il a été extrait du système de gestion informatique "RAID", qui a permis de déterminer le niveau d'avancement de 18 projets qui composent le portefeuille de projets de mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre aux niveaux central, régional et provincial.

Les membres du Comité ont unanimement reconnu la nécessité de redoubler d'efforts aux niveaux régional et provincial afin de contrôler et d'auditer les données aux différentes étapes de traitement au niveau du suivi, du contrôle, de l'analyse et de l'approbation, soulignant la nécessité d'enregistrer les réalisations et les acquis réalisés au niveau de la mise en œuvre de tous les projets stratégiques, selon la même méthodologie et le même rythme et leur adéquation avec les objectifs du nouveau modèle de développement, afin de réaliser l'école de l'équité, de la qualité et de la promotion de l'individu et de la société.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X