Sénégal: Sédhiou / Relaxe pure et simple des présumes voleurs de bétail de Sansamba - Le comité de lutte contre le vol de bétail dénonce le verdict et prévient

30 Juillet 2021

Le Tribunal de grande instance (Tgi) de Sédhiou a prononcé une relaxe pure et simple des présumés voleurs de bétail arrêtés et mis en liberté provisoire avant le délibéré d'hier, jeudi 29 juillet. Les membres du comité de lutte contre le vol de bétail dans la zone de Diassing s'inscrit en faux contre ce verdict et préviennent de tout risque d'insécurité que cette relaxe pourrait entrainer car «injuste» selon eux. Le tribunal qui concède à toute velléité d'appel de la part des plaignants met aussi en garde contre tout discrédit que quiconque tenterait de jeter à leur encontre.

Le sieur Adama Diallo et ses deux acolytes poursuivis pour vol de bétail et mis en liberté provisoire ont bénéficié d'une relaxe pure et simple. Ainsi en a décidé, hier, jeudi 29 juillet, la juridiction pénale de Sédhiou pour insuffisance de preuve à leur encontre, décision qui est tombée comme un coup de massue sur les détracteurs et membres du comité de lutte contre le vol de bétail dans le Diassing.

Venus nombreux assister au procès, ils se sont bien agités dehors et manifester leur profonde amertume contre ce verdict. Landing Fickou qui a parlé à leur nom fait observer que «c'est désolant et écœurant comme verdict rendu par le tribunal de grande instance de Sédhiou». «Ils ont tout simplement relaxé Adama Diallo le cerveau du vol de bétail dans cette zone du Diassing au motif qu'il n'y a pas de preuve alors que Boubacar N'diaye a suivi les traces de ses vaches jusqu'au domicile de Adama Diallo» explique-t-il.

Landing Fickou d'indiquer dans le même sillage que «Boubacar N'diaye a trouvé l'une de ses vaches dans la chambre à coucher de Adama Diallo et a très vite appelé le président de la commission de lutte contre le vol de bétail de Sansamba Nembaly Maria et le chef de village pour constater les faits. Ils ont ensuite appelé les gendarmes de la brigade de Sédhiou qui sont venus les arrêter. Quelle autre preuve plus irréfutable voudraient-ils mobiliser encore pour mettre fin aux agissements de ces voleurs qui écument nos biens ici», se demande-t-il. Ils soutiennent mordicus que les preuves sont bien établies et que cette relaxe est préjudiciable à la quiétude sociale à Sansamba et dans tout le terroir du Diassing.

Du côté du Tribunal de grande instance (Tgi) de Sédhiou l'on estime que les prévenus sont relaxés en l'absence de preuve formelle qui établit leur culpabilité. Une autre source proche du tribunal prévient que quiconque se permet de jeter le discrédit sur leur institution juridique s'expose à des sanctions pénales. Toutefois, la même source concède à toute velléité du requérant de faire appel s'il n'est pas satisfait du verdict prononcé.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X