Congo-Kinshasa: Assemblée Nationale - André Ipakala initie une proposition de loi de promotion, protection de l'identité et la cohésion nationale

Hier, jeudi 29 juillet 2021, le service courrier de l'Assemblée nationale a enregistré une proposition de loi visant à assurer d'abord la promotion et la protection de l'identité, l'unité et la cohésion de la République démocratique du Congo.

L'initiative est de l'honorable Ipakala Abeiye Mobiko André, l'élu de Bafwasende dans la province de la Tshopo.

Au sortir de cet exercice, l'initiateur de la proposition de loi n'a pas manqué de se confier à la presse. «Notre patrie n'est pas bien servie par les Congolais, elle n'est pas portée dans le cœur de tous, il y a même ceux-là qui, après avoir échoué quelque part ou raté un projet, racontent n'importe quoi en proposant une vente aux enchères du pays». Par rapport à ce qui se fait ailleurs, l'amour que les autres citoyens du monde vouent à leurs différents pays, il y a lieu de relever un manque dans l'attitude des Congolais vis-à-vis de leur patrie, a déclaré André Ipakala, pour qui pareille attitude montre à quel point le Congolais n'a aucun respect, ni considération pour ce don béni de Dieu.

Si personne n'a négocié avec Dieu pour naître congolais, à ce titre, nous avons tous l'obligation d'assurer la protection, d'aimer ce pays, non pas en parole mais en posant chaque jour des actes qui prouvent cet attachement, a-t-il soutenu en substance.

Ainsi, d'après André Ipakala, Il faut une contrainte, mieux une loi pour encadrer depuis l'enfance, à l'école, à l'université et dans d'autres structures d'encadrement citoyen pour créer cet amour et ramener tout le monde à la raison car, dit-on, personne n'est censé ignorer la loi. «Avec tout ce que le Congo possède comme richesses et potentialités enviées par le monde entier, je souhaiterai qu'on commence aussi à cultiver cet amour dès le bas âge, qu'on puisse dire à nos enfants qu'on a un seul pays et c'est la RDC», a-t-il martelé.

L'élu de Bafwasende désapprouve le langage de ceux qui pensent qu'on peut vendre aux enchères la patrie. Il a eu la chance de rencontrer des gens qui font le pied de grue devant les ambassades congolaises à la quête de visa d'entrée en RDC, un pays où coulent le lait et le miel. Et presqu'au même moment, le Congolais entreprend des démarches pour quitter le pays.

Cette proposition de loi est donc une opportunité offerte aux Congolais de cultiver l'amour de la patrie de façon à quitter notre niveau actuel de pauvreté et remonter la pente parce que le pays a tout pour réussir.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X