Congo-Kinshasa: 28 juillet - Journée mondiale contre l'Hépatite /Dr Mbungani : «la RDC compte au moins 700.000 personnes vivant avec cette maladie silencieuse et mortelle... »

La Journée mondiale contre l'Hépatite est célébrée le 28 juillet de chaque année pour mieux faire connaître l'hépatite virale, une inflammation du foie à l'origine de différentes maladies graves, dont le carcinome hépatocellulaire.« UN AVENIR SANS HEPATITES» est le thème choisi cette année pour commémorer cette journée.

En République Démocratique du Congo, le gouvernement au travers de son Ministère de la Santé publique, Hygiène et Prévention, a tenu à sensibiliser la population par rapport à cette pathologie dont la principale lacune à combler a trait à la faible couverture du dépistage et du traitement pour atteindre les buts mondiaux de l'élimination d'ici à 2030.

Dans son message à la nation, le Ministre Mbungani Jean-Jacques a souligné l'importance de cette journée qui est l'occasion d'intensifier les efforts internationaux de lutte contre cette maladie, d'encourager l'engagement des individus, des partenaires et du grand public, ainsi que de souligner le besoin d'une riposte mondiale plus énergique, telle qu'elle est décrite dans le dernier rapport mondial de l'OMS sur l'hépatite.

Retrouvez, ci-dessous, l'intégralité de l'allocution de son Excellence Monsieur le Ministre de la Sante publique, Hygiène et Prévention, à l'occasion de la Journée mondiale des Hépatites Virales.

Chers compatriotes,

En ce jour de la Journée Mondiale des Hépatites, je viens me joindre à vous et au nom du gouvernement de la République pour qu'ensemble nous poussions mesurer l'ampleur mais aussi l'impact des Hépatites afin de mieux organiser la riposte dans les 516 zones de santé qui constituent les espaces au sein desquels la lutte contre les maladies en général et la riposte contre les hépatites en particulier doivent être organisée.

Avec vous, je constate que la lutte contre les Hépatites est une aventure humaine. En effet, l'Organisation des Nations Unies s'est fixée l'horizon 2030 pour atteindre les objectifs durable (ODD) dont le 3ème se rapporte à la santé et au bienêtre.

En effet, l'Organisation Mondiale de la Santé a mis à la disposition des pays membres des orientations stratégiques qu'ils adapteraient à leurs contextes respectifs pour organiser la riposte contre la menace des Hépatites, cette dernière dénombre plus de 400 milles cas d'hépatites B et C dans le monde avec plus de 1.400.000 décès de cas dénombrés par an suite à cette maladie.

Dans notre pays la RDC, des études éparses font état d'un taux de prévalence des Hépatites de 7% dont 4% pour l'hépatite B et 3% pour les hépatites C ; ce qui représente plus ou moins 700.000 personnes vivant avec cette maladie silencieuse et mortelle.

Un autre constat nous enseigne que la majorité des congolais à tous les niveaux ne semblent pas connaitre les hépatites B et C ni la lourde menace qu'elles font peser sur la santé et le bien-être.

Chers compatriotes, la RDC est gravement impactée par les menaces virales : le VIH, les maladies à Virus Ebola, la Covid-19 et les virus des Hépatites B et C pour ne citer que ceux-là. Un effort mondial a permis d'infléchir significativement les taux du Paludisme, de la Tuberculose et du VIH, tandis qu'un grand nombre des pathologies dites négligées dont les hépatites virales B et C sont en train de gagner du terrain dans le pays.

Chers compatriotes, fort des recommandations de l'ONU (17 ODD) et des orientations stratégiques de l'OMS et les réalités sus-évoquées sur la propagation des hépatites en RDC, le gouvernement de la République dirigé par son Excellence Monsieur le Premier Ministre Sama LUKONDE sous l'égide du Chef de l'Etat son Excellence Monsieur le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, invite la population à adhérer aux différentes campagnes de sensibilisation et de dépistage des Hépatites afin de contribuer à l'éradication de cette pathologie à l'horizon 2030.

Vive la lutte contre les hépatites.

Je vous remercie !

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X