Congo-Kinshasa: Goma - Les agents de l'Observatoire volcanologique en grève

30 Juillet 2021

Les agents de l'OVG réclament la revalorisation salariale promise par les autorités congolaises après l'éruption du volcan Nyiragongo dans l'est de la RDC.

Le mécontentement a pris une autre tournure ce mercredi (28.07.2021), lorsque certains agents de l'Observatoire volcanologique de Goma (OVG) ont déserté leurs postes.

La plupart des agents mettent en avant la faiblesse de leurs salaires pour justifier cette décision.

Mathieu Bisimwa fait partie de ces agents qui perçoivent 70.000 francs congolais par mois, une somme équivalente à 35 dollars américains qui ne lui permet pas de vivre correctement.

"Même avant l'éruption du volcan, nous n'étions pas bien payés, aujourd'hui encore c'est toujours la même situation. Imaginez, nous recevons 70.000 francs congolais. Ce mois-ci, nous sommes allés à la banque, nous avons trouvé le même salaire modique sur nos comptes. C'est la chose qui nous a irrités, nous nous sommes sentis essoufflés, nous sommes locataires, nous avons des enfants qui doivent manger et étudier, c'est la pire difficulté que nous avons ici à l'OVG, d'être très mal payés", explique Mathieu Bisimwa.

La promesse du président

Après l'éruption volcanique, le président Félix Tshisekedi et le Premier ministre, Sama Lukonde, ont effectué des visites d'évaluation dans la ville de Goma et ses environs. Ils ont alors promis de prendre des mesures pour résoudre les problèmes liés au fonctionnement de l'observatoire qui surveille l'activité du volcan Nyiragongo.

Un mois plus tard, les agents constatent que rien n'a changé, selon le président de la principale délégation syndicale de l'OVG, Innocent Zirirane.

"Les gens ont compris que les promesses n'ont pas été tenues. Le Premier ministre avait dit ici que rien ne sera plus comme avant. En ce mois de juillet, nous nous attendions à ce que les promesses soient réalisées mais rien n'a été fait", dit Innocent Zirirane.

Mais, Kasereka Mahinda, le directeur scientifique de l'Observatoire volcanologique de Goma, appelle ses collègues qui n'ont pas encore repris le travail, à rejoindre leur poste.

Il affirme qu'une délégation est déjà à Kinshasa afin de régler la situation.

"Nous avons eu des promesses d'amélioration des conditions salariales des agents, selon le ministère de tutelle, le processus est en cours. Entretemps, l'Observatoire a envoyé une délégation à Kinshasa pour résoudre avec la hiérarchie certains problèmes, dont l'amélioration de nos salaires. Les agents devraient attendre le retour de cette délégation, s'il n'y a pas de réponse favorable, je pense que c'est à ce moment-là qu'ils pourront commencer la grève."

Lors de l'éruption du volcan Nyiragongo en mai dernier, plusieurs erreurs dans la livraison des données scientifiques, avaient été constatées.

Ces dysfonctionnements étaient liés à l'abandon de la surveillance des activités du volcan, faute de moyens mais aussi car les salaires n'étaient plus payés régulièrement aux employés de l'OVG.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X