Congo-Kinshasa: JO 2021 - Une Allemande représente le Congo et une Congolaise la France

Les Jeux olympiques, qui se déroulent actuellement à Tokyo au Japon, offrent certes de beaux spectacles. Mais ils sont aussi au cœur des faits insolites comme celui du judo où la Française d'origine congolaise, Madeleine Malonga, pourrait affronter la Congolaise de la RDC d'origine allemande, Marie Branser.

Ces derniers jours, les téléspectateurs qui ne manquent pas de suivre l'actualité sportive du moment, les Jeux olympiques(JO), n'arrivent pas à faire le choix sur la judokate qu'ils doivent soutenir. Le débat est très animé sur les réseaux sociaux où les internautes se demandent, avec un air comique pour la plupart, comment une Allemande a préféré porter le kimono de la RDC et une Congolaise a choisi celui de la France ?

Ces judokates sont toutes les deux dans la même catégorie, celle des -78kg, ce qui signifie qu'une confrontation directe n'est pas épargnée. Chacune d'entre elle nourrit de grandes ambitions car elles visent toute les deux le podium, particulièrement la médaille d'or. «Ce n'est pas un hasard, j'attends impatiemment le combat entre ces deux championnes. Cela ravive l'ambiance sportive qui anime le Congo et la RDC. Imaginez-vous que Marie Branser est née un 15 août, la date de l'indépendance de la République du Congo, et Madeleine le 25 décembre, le jour de la Nativité », analyse un internaute.

Native de Leipzig en Allemagne, la double championne d'Afrique, Marie Branser, est déterminée à rentrer avec une médaille à Kinshasa au moment où les Brazzavillois suivront les informations de Madeleine via les médias. Marie Branser, en effet, participera pour la première fois aux Jeux olympiques. « Un rêve devenu réalité et tout le travail acharné, la longue route minée d'obstacles...

Tout en valait la peine », a fait savoir la judokate de 29 ans qui va défendre les couleurs de la RDC dans la catégorie des -78 kg. Double championne d'Afrique (à Madagascar en 2019 et au Sénégal en 2021), Marie Branser donne un certain espoir à la RDC, qui fait partie des pays africains qui n'ont jamais obtenu de médaille aux Jeux olympiques. La judokate a pris la nationalité congolaise en 2019 après sa non-qualification par l'équipe allemande au Grand Slam.

Pour sa part, la championne du monde 2019 et d'Europe 2020, Madeleine Malonga, née le 25 décembre 1993 à Soisy-sous-Montmorency, est une judokate française licenciée à l'Étoile Sportive de Blanc-Mesnil depuis 2016. Selon notre source, ses deux parents sont Congolais. Ils ont quitté Brazzaville au début des années 1990. Son grand moment est enfin arrivé. À 27 ans, la judokate Madeleine Malonga entre en piste dans la catégorie -78kg.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X