Sénégal: Coopération Sénégal-Etats-Unis - Les autorités des deux pays font le point sur l'état d'avancement de l'exécution des projets financés par le peuple américain

L'Ambassade des Etats-Unis, à travers l'Agence des Etats-Unis pour le développement international (Usaid) et le Gouvernement du Sénégal, ont tenu une revue conjointe du portefeuille de l'Usaid au Sénégal, ce mardi 27 juillet 2021 pour passer en revue les progrès et résultats obtenus, et discuter des défis à relever.

La cérémonie d'ouverture de cette revue virtuelle, à cause de la pandémie a été co-présidée par le ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, et l'ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, Dr Tulinabo S. Mushingi, en présence du directeur de l'Usaid,

Peter Trenchard, du Ministre en charge du Pse.

Selon un communiqué de presse, cet événement coïncide avec la célébration du 60ème anniversaire de l'Usaid au Sénégal. C'est pourquoi cette revue a été mise à profit pour célébrer certains impacts que l'Usaid et le Gouvernement ont pu réaliser sur le long terme. Tout en se satisfaisant du partenariat, cette revue a été l'occasion de discuter des réformes majeures, qui doivent accompagner les activités pour un développement durable et inclusif.

La revue a mis en exergue l'alignement des programmes de l'Usaid sur les priorités du Gouvernement, notamment le plan de relance économique, et la stratégie pour la formation et l'insertion des jeunes. Elle a aussi souligné ce qui doit être amélioré, dans la coordination et la supervision conjointe des projets pour renforcer la redevabilité envers les citoyens des deux pays.

La revue annuelle conjointe permet chaque année à l'Usaid et au Gouvernement du Sénégal de faire le point sur l'état d'avancement de l'exécution des projets financés par le peuple américain à travers l'Usaid.

Dans son allocution d'ouverture, l'Ambassadeur Dr Mushingi a indiqué que la Revue conjointe du portefeuille est l'illustration d'un partenariat transparent qui promeut une vision de d'autonomie et de d'émergence économique du Sénégal.

Pour sa part, le directeur de l'Usaid Peter Trenchard a rappelé que l'appui du peuple américain est stratégiquement lié à la vision de développement du Sénégal telle que présentée dans le Plan d'actions prioritaires, ajusté et accéléré du Sénégal (PAP 2A). Il a aussi mentionné que les activités de l'agence répondent également au Programme d'urgence pour l'emploi et l'insertion socio-économique des jeunes, mis en œuvre par le biais de nos partenariats avec les ministères de tutelle, les autorités locales, le secteur privé et la société civile.

La revue conjointe de cette année a offert l'opportunité d'illustrer un partenariat productif et équitable, mutuellement respectueux, qui continue à évoluer et qui profite à la fois au Sénégal et aux États-Unis.

Le Ministre Amadou Hott a profité de cette occasion pour adresser ses remerciements aux autorités américaines pour les efforts qu'elles ne cessent de déployer en faveur du Sénégal, pour permettre l'atteinte des objectifs de développement.

Il a rappelé que le programme de coopération entre le Sénégal et l'Usaid a débuté en 1961, avant de souligner que l'année 2021 a été marquée par des festivités célébrant le 60ème anniversaire de la présence de l'Usaid au Sénégal. Ce qui vient confirmer que l'Usaid demeure un partenaire privilégié du Sénégal en matière de coopération au développement.

En effet, ce partenariat bilatéral s'inscrit-il dans un contexte visant l'émergence économique du Sénégal à l'horizon 2035, et intervient plus particulièrement dans les secteurs de l'éducation, la santé, la croissance économique. C'est aussi un partenariat pour la promotion de la démocratie, de la bonne gouvernance et de la paix, qui recoupent les trois axes stratégiques du Plan Sénégal Emergent (PSE).

Cette revue a donc permis de faire le point sur les progrès réalisés grâce aux importants financements de l'Usaid, notamment dans les réformes clés du PAP 2A.

Il faut rappeler que l'Usaid et le gouvernement du Sénégal à travers le ministère de l'Economie, ont signé en début d'année quatre accords bilatéraux pour un total de 333 milliards de francs CFA (600 millions de dollars) dans le cadre de la nouvelle stratégie pour les cinq prochaines années.*

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X