Togo: Prof Kokoroko, un pied dans le plat des enseignants

Les cours de vacances annoncés par les établissements scolaires publics comme privés seront conditionnés conformément à la note circulaire dans laquelle le ministre de l'Enseignement Primaire et Secondaire, prof Dodzi Kokoroko exige que les cours soient gratuits et invitent les responsables d'écoles à veiller à l'application des consignes de la note.

Comme chaque année, les cours de vacances sont organisés en prélude à la rentrée scolaire, ainsi les établissements scolaires invitent les parents à inscrire leurs enfants, chose qui est payante. Cependant la note circulaire indique que "l'organisation des cours de vacances est similaire à celle des séances de soutien et de remédiation pédagogiques".

En conséquence, "ces cours doivent être gratuits et se dérouler dans le respect scrupuleux des mesures barrières édictées par le gouvernement dans le cadre de la lutte conte la Covid-19", a souligné Prof Kokoroko. C'est bien là un coup de pied du responsable du portefeuille de l'enseignement primaire et secondaire au sein du gouvernement Tomégah Dogbé, dans le plat des enseignants dont la quasi totalité, surtout ceux des privées, non payés pendant les vacances, qui ne misent que sur ces cours pour arrondir les angles en attendant la reprise.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X