Cote d'Ivoire: Emploi jeunes - La question au cœur d'un séminaire à Abidjan

30 Juillet 2021

Dans le souci d'offrir à la jeunesse l'opportunité de se former et de s'insérer dans le monde du travail, l'Organisation internationale du travail (Oit), en partenariat avec l'Agence française de développement (Afd) et le gouvernement ivoirien, a procédé au lancement du projet d'Accompagnement et de renforcement des capacités pour améliorer la définition, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation des politiques emploi-formation des jeunes (Arpej). C'était le jeudi 29 juillet 2021, à Abidjan-Cocody.

Permettre à la jeunesse ivoirienne d'avoir des emplois décents en termes de finance et de protection sociale est le défi majeur à relever en Côte d'Ivoire, a fait savoir la représentante du Représentant pays du Bureau international du travail (Bit), Mme Kattia Paredes Moreno.

Pour la spécialiste principale des activités de travailleurs du Bit en Côte d'Ivoire, les besoins sont énormes car la population est majoritairement jeune. Cette jeunesse est pour la plupart confrontée à des emplois souvent précaires avec un maigre salaire et un manque de protection sociale. Elle a également évoqué l'impact de la pandémie à Coronavirus sur les jeunes.

À l'en croire, face à cette pandémie, les jeunes sont éprouvés en raison des pertes d'emplois, des perturbations tant au niveau de l'éducation que dans la formation. Aussi a-t-elle indiqué : « le faible niveau de représentation des jeunes au sein des structures syndicales se répercute sur le déficit de leur participation dans le processus de dialogue social ».

Prenant la parole, le ministre de la Promotion de la jeunesse, de l'Insertion professionnelle et du Service civique, Mamadou Touré, a rappelé que la problématique de l'emploi et la formation des jeunes demeurent une préoccupation majeure pour la Côte d'Ivoire.

« Le Président de la République, Alassane Ouattara, a pris l'optique d'inscrire la question de la formation et de l'insertion professionnelle des jeunes dans les priorités de son gouvernement », a-t-il souligné à l'ouverture dudit séminaire qui se tiendra les 29 et 30 juillet 2021, à Abidjan.

Rappelons que le dernier rapport de l'Oit en 2020 sur l'emploi des jeunes au niveau mondial est loin d'être satisfaisant. Et l'incidence de l'extrême pauvreté chez les jeunes est encore très élevée en Afrique subsaharienne et dans les Etats arabes.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X