Cote d'Ivoire: Éducation nutritionnelle - Réapprendre à manger pour éviter une génération de malades avec le Sibal 2021

30 Juillet 2021

« 11 millions de morts par an liés à une mauvaise alimentation. L'hypertension artérielle, le cancer, l'insuffisance cardiaque, l'hypercholestérolémie, l'obésité, sont autant de pathologies liées à notre alimentation et à notre style de vie (...) Si nous ne changeons pas de comportement alimentaire pour réapprendre à manger, nous risquons de créer une génération de malades », a prévenu Dr Houroupou Mbambal Jacques, membre du comité technique d'organisation du Salon ivoirien de la boisson et de l'alimentation saine (Sibal).

C'est ce qui justifie, en partie, le Sibal prévu pour les 27, 28 et 29 août 2021, à l'espace lagunaire du Palais de la Culture d'Abidjan-Treichville. Ce sont 100 000 visiteurs qui sont attendus au cours de ce salon qui entend également impacter près de 5 millions de personnes. Et ce, à travers une caravane d'éducation et de sensibilisation aux bonnes habitudes d'hygiène et de nutrition dans dix (10) localités de la Côte d'Ivoire du 15 octobre au 19 décembre 2021. C'est le pari que s'est fixé, Pascal Djadou, commissaire général du Sibal. « Le Sibal n'est pas un salon de trop. Il est d'utilité publique. Nous entendons, au cours de ce salon, informer, éduquer et sensibiliser les populations aux enjeux d'une saine alimentation », a indiqué M. Djadou au cours de la conférence de lancement, le jeudi 29 juillet 2021, à Abidjan-Cocody, 2-Plateaux les Vallons.

Membre du comité technique d'organisation du Sibal, Dr Houroupou Mbambal Jacques, Diététicien nutritionniste, spécialiste en diététique des pathologies cardiovasculaires et métaboliques, a tiré la sonnette d'alarme. « Les indicateurs sont au rouge. Nous nous écartons de la manière dont mangeaient nos aïeux parce qu'ils avaient une alimentation peu raffinée. Aujourd'hui, notre alimentation pose problème », a-t-il fait remarquer.

Selon l'Oms, a-t-il relevé, l'on aura plus de 500 millions de diabétiques dans le monde d'ici à 2030. Et de préciser que cette pathologie sera la 7ème cause de mortalité dans le monde à cette même date.

Placé sous le thème : « Alimentation saine et Santé ? », ce salon, a soutenu le commissaire général, se veut une plateforme d'échanges entre les professionnels du secteur de l'alimentation, les régulateurs et les consommateurs.

A l'en croire, le Sibal touche ainsi du doigt une problématique réelle du monde et particulièrement, celle des pays comme le nôtre. Cette rencontre, la première du genre en Côte d'Ivoire, s'articulera, a-t-il précisé, autour d'activités d'ordre promotionnel, scientifique, commercial et médiatique.

Pour M. Djadou, bien que ce salon relève d'une initiative privée, il est un projet d'utilité publique voire une action humanitaire. « A travers cet évènement, nous voudrions aider les populations à bien sélectionner, puis à mieux conserver, cuisiner et consommer les produits qu'elles utilisent au quotidien en vue d'une meilleure santé. Car comprendre l'intérêt des aliments et leurs liens avec la santé permet d'acquérir un esprit critique qui, sans que nous nous en rendions toujours compte, va orienter nos choix dans les rayons des magasins ou à la maison », a-t-il affirmé.

Ce salon constitue un cadre privilégié, dira-t-il, offert à une centaine d'entreprises du secteur de l'alimentation pour exposer les bienfaits de leurs produits et les conditions d'une meilleure utilisation. Chapeauté par un comité scientifique, ce salon sera également marqué par de nombreuses communications. Ceci pour amener les populations à avoir de bonnes informations sur leur nutrition.

Pour rappel, c'est la 1ère édition du Sibal prévue du 26 au 28 mars 2020, reportée en raison de la propagation du Covid-19, qui se tiendra les 27, 28 et 29 août 2021.

A noter que le Sibal bénéficie de l'appui institutionnel du ministère de la Santé, de l'Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, de celui du Commerce et de l'Industrie et de Côte d'Ivoire Tourisme. Ce salon devrait voir la participation d'entreprises venant de la Suisse, de la Moldavie, de l'Algérie, puis d'une vingtaine de fabricants et de distributeurs du secteur de l'alimentation installés sur le sol ivoirien.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X