Maroc: Eisenhower Nduwa Mkaka - L'ONU, cadre exclusif et consensuel pour une solution durable à la question du Sahara

Le Malawi continuera à plaider en faveur du rôle joué par l'ONU en tant que cadre "exclusif et consensuel" pour la résolution du conflit régional autour de la question du Sahara, a assuré jeudi son ministre des Affaires étrangères, Eisenhower Nduwa Mkaka.

"Mon pays continuera également à plaider en faveur du rôle joué par les Nations unies en tant que cadre exclusif et consensuel pour parvenir à une solution durable à ce différend régional", a déclaré M. Nduwa Mkaka lors d'un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, M. Nasser Bourita.

Le chef de la diplomatie du Malawi, qui co-présidait avec M. Bourita la cérémonie d'ouverture du consulat général de son pays à Laâyoune, a réitéré le soutien "indéfectible" du Malawi à l'intégrité territoriale du Maroc et à sa souveraineté sur le Sahara.

En ouvrant un consulat général à Laâyoune, a-t-il dit, le Malawi réaffirme son engagement à long terme à faire évoluer davantage le partenariat qui le lie au Royaume du Maroc, se déclarant "convaincu" que cet événement "majeur" va inaugurer une nouvelle ère marquée par le développement des relations bilatérales et une coopération accrue dans tous les domaines d'intérêt commun.

Le chef de la diplomatie du Malawi a émis le vœu de voir l'inauguration de ce consulat contribuer à l'approfondissement du dialogue politique entre les deux pays et au développement de leurs échanges commerciaux et du flux des investissements bilatéraux. Il a fait remarquer que la ville de Laâyoune détient le potentiel de devenir le futur pôle économique de l'Afrique et de contribuer positivement au développement du continent, se disant "impressionné" par la qualité des infrastructures (aéroportuaires, routières, hydrauliques...).

Aujourd'hui, a-t-il noté, le Malawi est disposé à saisir toutes les opportunités qu'offre la région grâce à son développement économique et à la qualité de sa filière d'éducation et de formation.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X