Congo-Kinshasa: Vers la levée des grèves dans les hôpitaux publics /RDC - Le Gouvernement accepte de réajuster la prime des médecins

Bonne nouvelle pour la population congolaise. Un compromis est trouvé entre l'autorité politico-sanitaire et le banc syndical. Bientôt les blouses blanches vont reprendre leur travail dans les hôpitaux. Le gouvernement de la République Démocratique du Congo vient de donner des solutions durables afin de désamorcer la crise qui paralyse les hôpitaux publics de l'Etat séchés par les médecins en grève depuis plus d'une semaine sur toute l'étendue du territoire national.

Ce mouvement initié par les principaux syndicats des médecins, en l'occurrence le SYMECO (Syndicat des Médecins du Congo) et le SYNAMED (Syndicat National des Médecins) ainsi que le SYLIMED (Syndicat libre des médecins) tend vers un dénouement pour l'intérêt général.

Après plusieurs tractations avec le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention ; le Ministre d'Etat en charge du Budget et le Vice-Premier Ministre en charge de la Fonction publique, un accord a été finalement trouvé à la grande satisfaction des grévistes. Sous leadership du Premier Ministre Sama Lukonde, le Gouvernement a, enfin, accepté de répondre positivement aux différentes revendications des médecins dont certaines sont principalement d'ordre financier et administratif.

C'est ce qui ressort d'une réunion interministérielle et les Chefs de délégation syndicale tenue le 27 juillet à l'immeuble du gouvernement à Kinshasa.

Selon un communiqué officiel signé par le Dr. Jean-Jacques MBUNGANI, Ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, le Gouvernement de la République a signé certaines résolutions qui ont rencontré les requêtes des Syndicats des Médecins.

Sur le plan pécuniaire, une allocation de 200.000 à 400.000 FC est allouée pour les mois de Juillet, Août et Septembre 2021 ; et 320.000 à 640.000 FC pour les mois d'Octobre, Novembre et Décembre 2021, du Médecin le moins gradé au plus gradé. Donc, le Gouvernement a décidé de réajuster la prime de risque professionnel avec une augmentation considérable malgré le contexte économique, sanitaire et sécuritaire difficile que traverse le pays pendant cette période troublante de la pandémie à Covid-19.

Tandis que sur le plan administratif, toutes les revendications ont été prises en compte. Il s'agit, entre autres, de la notification en grade, de la signature de l'Ordonnance Présidentielle pour la nomination des médecins publics de l'Etat, de la mécanisation des médecins avec des numéros matricules qui sont en cours d'exécution.

Sur ce, le Gouvernement de la République invite les Syndicats des Médecins à la Conférence Budgétaire qui débute ce lundi 2 Août 2021 afin d'intégrer toutes les autres revendications supplémentaires dans la loi de Finances exercice 2022.

Ainsi, le gouvernement vient de manifester la bonne volonté de répondre progressivement au cahier des charges présentées par les médecins qui, à son tour, sont appelés au sens patriotique. Car, il est question de sauver la vie des congolais qui sont abandonnés dans les hôpitaux à cause de la grève.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X