Maroc: M. Amrani met en exergue les choix visionnaires de Sa Majesté le Roi

Johannesburg — Pour le Royaume du Maroc, le renouvellement n'a pas été dicté par la conjoncture sanitaire, mais plutôt par les choix visionnaires de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a affirmé l'ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud, M. Youssef Amrani.

"Bien avant l'émergence de la Covid et de ses conséquences, le Maroc avait sous l'impulsion de SM le Roi amorcé une réflexion globale et inclusive sur un nouveau modèle de développement", a indiqué M. Amrani dans une tribune publiée dans le journal sud-africain à grand tirage "The Star", à l'occasion du 22è anniversaire de l'accession de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au Trône de Ses glorieux ancêtres.

Il a ajouté que ce modèle, présenté il y a un mois devant le Souverain comme un pacte de responsabilité qui enchevêtre les aspirations citoyennes et les exigences publiques autour d'un même projet national construit, a été pensé et structuré par le citoyen marocain pour le citoyen marocain.

"Il a fallu beaucoup de persévérance, d'engagement et de cœur pour gérer la crise sanitaire mondiale et faire les choix qui s'imposent. Avec le recul relatif que l'on peut avoir après deux années de Covid, une chose fondamentale semble avoir été au rendez-vous de toutes les décisions prises par le Maroc : l'intérêt, le bien-être et la protection du citoyen ont toujours prévalu sur toute autre considération", a souligné M. Amrani.

Il a également fait observer que le Maroc n'a jamais fléchi dans son humanisme ni dévié de ses principes ancestraux. "Là où beaucoup qualifient la Covid de rupture, le Maroc préfère y voir l'opportunité d'un tournant avec l'accélération d'un changement pour le mieux", a-t-il dit.

Dans ce sens, a-t-il rappelé, "la généralisation de la protection sociale à tous les Marocains en est l'un des exemples les plus éloquents. Un projet conçu pendant la lutte contre la pandémie et qui devient aujourd'hui réalité".

"Conçu et pensé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, ce projet qui changera la vie de millions de Marocains permettra d'élargir dans un délai de cinq ans la couverture maladie, les allocations familiales, les pensions de retraite et les indemnités de pertes d'emploi à tous les Marocains", a-t-il relevé.

Le diplomate a, en outre, signalé que ce tournant social historique s'ajoute à un protagonisme fort du Maroc dans la lutte contre la pandémie. "Le Royaume a su en temps opportun faire valoir ses atouts pour devenir un pays producteur du vaccin contre la Covid, à la faveur d'un partenariat public privé historique qui se déclinera par un investissement global de près de 500 millions de dollars", a-t-il affirmé.

Ainsi, a souligné M. Amrani, les deux dernières années "ont tout bouleversé, mais rien changé à l'essentiel. Le Maroc d'hier et celui de demain sont, indifféremment des conjonctures, animés d'une même identité, attachés à une même conviction et porteurs d'une même ambition".

Dans ce contexte, "nous commémorons 22 années d'une Vision qui continuellement guide et oriente le Maroc dans ses démarches, dans ses évolutions et ses choix d'avenir", a-t-il soutenu.

Notant que le Maroc est une Nation millénaire qui engage son avenir, sans jamais tourner le dos à son passé, le diplomate a relevé qu'il y a dans cette célébration l'expression d'une unité qui cimente la Nation et ses destinées autour d'une seule et même perspective, faite d'engagements immuables, d'interdépendances structurantes et de responsabilités honorées.

"L'engagement humaniste du Maroc s'exprime bien au-delà de ses frontières nationales et porte naturellement une résonance africaine particulière", a-t-il insisté, soulignant que le Maroc n'a eu et n'aura de cesse de promouvoir une Afrique solidaire, prospère, considérée et considérable qui évolue dans la paix et la sécurité.

Il a, dans cette optique, affirmé que "nous portons la conviction profonde que l'Afrique n'est pas seulement une appartenance géographique, mais une identité de cœur qui implique des responsabilités fortes et assumées".

Dans un autre registre, M. Amrani a souligné que cette année, le Maroc connaîtra une importante échéance électorale, qui a plus d'un égard sera déterminante dans le paysage politique national.

Ces élections déboucheront sur le renouvellement des deux Chambres du Parlement et des collectivités locales et régionales, a-t-il précisé, notant qu'à travers des urnes, les citoyens sont appelés à exprimer leur volonté et faire valoir leur responsabilité.

"La démocratie est un modèle basé sur le vivant, construit sur le citoyen et fondé sur le devoir. Autant d'éléments qui ont une résonance particulière dans l'ossature d'une démarche marocaine irréversiblement tournée vers les cohérences d'un avenir de modernité, de lucidité et de complémentarité", a-t-il indiqué.

Au sujet des relations entre le Maroc et l'Afrique du Sud, M. Amrani a rappelé que les deux pays "portent des engagements africains forts à la mesure de la responsabilité qui leur incombe en tant que pôle de croissance de leurs régions respectives".

La mise en cohérence de ces engagements n'est plus une perspective simplement souhaitable, mais de plus en plus impérative, a-t-il fait observer, notant qu'"aussi distancés géographiquement que nous soyons, nous avons l'exigence d'une proximité de cœur qui soit fondée sur une convergence de fait".

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X