Guinée: L'economie Guinéenne - L'équation des recettes dans les données 2021

30 Juillet 2021

Au cours des deux premiers mois de l'année 2021, l'activité économique a été marquée par la flambée progressive des prix des produits d'importation, la baisse continue du pouvoir d'achat des consommateurs et par la poursuite des négociations autour de la crise sanitaire pour restaurer l'environnement politique et économique relativement stable.

La capitalisation de cette stabilité devrait conduire à un équilibre fiscal régulier, une inflation faible, un taux de change variable unifié et une relance de la croissance économique en 2019, qui serait perceptible au niveau de tous les secteurs d'activité.

Au secteur réel, l'économie selon les estimations devrait enregistrer une croissance du PIB réel de 4,5% en 2020 contre 1,8% en 2019; c'est compte tenu de la reprise significative des tentions inflationnistes.

Au secteur des finances publiques, les données de janvier à février 2021, rapportées à celles de la même période de 2019, indiquent une croissance des recettes intérieures de 57,8% en valeur absolue et parallèlement, les dépenses courantes ont augmenté de 38,8% en raison de la hausse de plus de 47% de la masse salariale.

En février 2021, la poursuite de la gestion monétaire a presque été conforme à la volonté du gouvernement de stabiliser et d'assainir l'environnement économique et financier.

Au niveau du secteur extérieur, en glissement annuel, le volume des dons et emprunts a enregistré une chute d'environ 79% en valeur absolue, et ce, en raison de l'absence de l'aide extérieure au budget.

Des estimations indiquent enfin que le déficit commercial a été multiplié par 20,5 à cause notamment de la hausse progressive des prix des produits d'importation, conjugué à l'appréciation significative de l'euro face au dollar américain.

Cependant, la restauration d'une stabilité relative de l'environnement politique et économique explique en partie l'amélioration significative du taux d'ouverture du pays au reste du monde de 3,1% à fin 2020 à 5,8% en 2021.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X