Sénégal: JO Tokyo 2020 (judo +100 kg) - Mbagnick Ndiaye vaincu par IPPON

31 Juillet 2021

2 minutes 51 secondes ! C'est le temps qu'il a fallu au Russe Tamerlan Tausovich Bashaev pour administrer un ippon au Sénégalais, Mbagnick Ndiaye lors de la 7ème compétition des Éliminatoires en 1/8 de finale, au Nippon Budokan de Tokyo hier, vendredi 30 juillet. Le double champion d'Afrique de judo allonge ainsi la liste des athlètes sénégalais à passer à la trappe. Sur les 9, il ne reste plus que Louis François Mendy (110 mètres haies) et Adama Diatta (lutte libre).

Tamerlan Tausovich Bashaev n'a fait qu'une bouchée de Mbagnick Ndiaye hier, vendredi 30 juillet. 2 minutes 51 secondes ont suffi au judoka russe de nationalité tchétchène pour battre le colosse sénégalais.

Le médaillé d'or dans l'épreuve des +100 kg hommes aux Championnats d'Europe de judo 2020 organisés à Prague, en République Tchèque en 2020, renvoie le double champion d'Afrique à la maison.

Mbagnick Ndiaye est le 7ème athlète a passé à la trappe. Le 6ème battu dès son entrée en lice. Ndèye Bineta Diongue (Escrime), Ibrahima Diaw (tennis de table), Chiara Costa (Tir, - skeet dames), Jean Pierre Bourhis (canoë), Jeanne Boutbien (100 mètres nage libre) et Steven Aimable (100 mètres papillon) ont tous été éliminés.

Seule Chiara Costa a réussi à franchir le second tour dans sa discipline. Avec 67 points, la native de Rome (Italie) avait pu sauver la face en passant le premier tour dans l'épreuve Tir (skeet Dames). Elle avait réussi 25 points au 1er tour, 20 points au deuxième tour et 22 points au 3ème tour. Ce qui lui avait permis de décrocher une place parmi les 29 femmes devant disputer les 6 places en finale.

Malheureusement, elle sera elle aussi éliminée le 26 juillet dernier au Tir d'Asaka - site ball-trap. Dans cette grisaille, il importe tout de même de noter la performance de Steven Aimable au 100 mètres papillon. Le jeune nageur a battu le record du Sénégal avec un chrono de 53 sec 64.

L'ancien record était de 54 sec 09. «Un vrai espoir à encadré dès maintenant pour qu'il puisse réaliser à Paris 2024, les minima A», plaide Amadou Diouf, vice-président de la commission technique et ancien directeur technique national d'athlétisme.

Reste maintenant à savoir si Louis François Mendy (110 mètres haies) et Adama Diatta (lutte libre) vont réussir à sauver l'honneur et éviter une hécatombe comme ce fut le cas à Rio de Janeiro en 2016. Ils entreront en lice respectivement le mardi 3 août et le samedi 7 août 2021.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X