Madagascar: Lutte contre la faim - Bilan encourageant de la caravane du Sud

La cellule de prévention d'appui à la gestion des urgences de la Primature continue de venir en aide à la population du Sud. La situation s'est améliorée.

P eut mieux faire. Le gouvernement malgache, en collaboration avec les différents acteurs et intervenants dans le Sud, ne cesse de renforcer davantage ses grands efforts tendant en même temps à aider la population touchée par les effets néfastes de la sécheresse et à faire table rase sur le phénomène du Kere tout en intensifiant les réponses d'urgence et aides humanitaires ainsi que la mise en œuvre progressive des treize Nouveaux projets émergents, NPE, fixés à l'issue du Colloque Régional tenu dernièrement à Tolagnaro.

De nombreuses actions et diverses interventions ont déjà été menées par le Gouvernement en coopération avec les parties prenantes depuis le lancement de la première et de la deuxième vague de la caravane du Sud respectivement le 19 janvier et le 09 mai, le but étant toujours de soutenir la population et d'atténuer les problèmes d'insécurité alimentaire et de malnutrition et notamment de renforcer leur résilience avec les autres actions conduites en parallèle. La Cellule de prévention d'appui à la gestion des urgences à la primature, CPGU, en tant qu'organe technique permanent chargé de la Réduction des risques de catastrophes et de la promotion de la résilience, assurait le suivi et la supervision de la conduite et de la réalisation de toutes ces actions initiées par le gouvernement.

Afin de poursuivre les efforts et actions déjà entrepris et notamment d'améliorer les impacts des aides apportées ainsi que d'assurer la complémentarité des actions des différentes parties prenantes travaillant dans la partie Sud de l'île que ce soient de la partie gouvernementale que de celle des ONGs avec les 13 NPE du sud, une réunion de coordination, de restitution des réponses réalisées, et de présentation de l'état des lieux des prochaines actions envisagées, a été organisée conjointement par la CPGU, l'Office national de la nutrition, ONN et le Centre de coordination opérationnelle contre le kere, CCOK au bureau du CCOK Amboasary le mardi 27 juillet. Cette réunion a vu la présence du Gouverneur, et du représentant du ministre Coach ainsi que des différents représentants de tous acteurs (SNU, Projets, directions régionales, ONG et société civile). Cette réunion a permis de présenter le bilan global des opérations menées avec deux (02) vagues de caravane du sud. Jusqu'ici, environ 2 290 tonnes de riz, accompagnées de grains secs et d'huile ont été distribuées par le CCOK, à travers le système de distribution de masse à l'endroit des populations les plus vulnérables, dans les Districts d'Amboasary Atsimo, Bekily, Tsihombe, Ambovombe, Tolagnaro, Ampanihy, Beloha, Benenitra.

Sauver des vies Ces quantités partagées à raison de : 25kg de riz, 5kg de grains secs et 1/2 litre d'huile par ménage ont permis de couvrir environ 153 855 ménages bénéficiaires. En outre, des distributions de ration de protection à l'égard des enfants atteints de Malnutrition Aigüe Sévère et Modérée (MAS et MAM) et des femmes enceintes et femmes allaitantes(FEFA) ont été également effectuées à raison de 50 kg de riz, 1litre d'huile et 5kg de grains secs par ménage, par le biais de l'Office national de nutrition.

Le gouvernement a aussi axé ses efforts dans la distribution de médicaments auprès des CSB des Districts d'Amboasary, de Bekily, de Tsihombe et d'Ambovombe et cela a permis d'apporter des soins à environ vingt trois mille patients bénéficiaires. Et non des moindres dans ce cadre d'interventions, de l'eau potable de près de 2 000 m3 ont été distribués à environ cinquante mille ménages dans les districts de Tsihombe et Ambovombe, accompagnés de Kit Wash et de Bidons jaunes. Il convient de préciser que les ciblages des bénéficiaires ont été effectués grâce à une base de données unique (Kere Data) élaborée et mise en place auprès du CCOK.

Ces efforts ont été menés afin de sauver plusieurs vies et d'aider la population vulnérable par le Kere à avoir accès aux aliments de base, à l'eau potable, à l'hygiène et à la santé. Suite à ces interventions, il a été constaté que, la capacité physique chez la main-d'œuvre agricole s'est renforcée, la vulnérabilité des ménages s'est réduite menant à un renforcement de la résilience communautaire. Bref, les missions confiées à la CPGU (appui, suivi et supervision), à l'ONN (distribution de ration de protection) et au CCOK via la Bataillon multi mission, BMM3 (recensement de personnes vulnérables, distribution de vivres et sécurisation des interventions) dans le cadre de ces interventions d'urgences ont été bien accomplies et les objectifs fixés sont atteints.

Par ailleurs, cette réunion était une belle opportunité de confirmer la nouvelle vision et stratégie du Gouvernement malgache relative à la transition progressive des actions humanitaires (réponses d'urgence) vers les activités de résilience de la population à travers des actions multisectorielles prioritaires visant à assurer le développement durable du Sud. Ainsi la mise en place des mesures pérennes pour lutter efficacement contre le kere se trouve dans la bonne voie.

Néanmoins, il reste encore beaucoup d'actions à réaliser pour anéantir complètement le kere afin d'aboutir à l'émergence et aux développements durables escomptés dans cette partie sud de l'île.

Cette réunion conjointe a été poursuivie et finalisée par une distribution des vi- vres de 8 tonnes de riz, d'une tonne de haricots, des huiles alimentaires et des habillements au profit des 500 ménages vulnérables dans la Commune Rurale d'Ifotaka dans le district d'Amboasary sud. Cette Distribution a été conduite par l'équipe de la CPGU en mission dans le sud dirigée par son Secrétaire Exécutif, le général de brigade aérienne Mamy Razakanaivo, en présence du général de brigade Dera Coordonnateur du CCOK et son équipe ainsi que le représentant du ministère en charge de la population.

Points forts des opérations

Disponibilité des bases de données exploitables relatives aux Kere Data

Transparence des flux des vivres et de leur traçabilité (outils de gestion: gestion de stock, bon de sortie, accord des actions par un comité... )

Garantie de la réception des vivres au niveau des bénéficiaires (grâce à l'organisation efficace, l'utilisation d'outils adaptés et une méthodologie adéquate)

Efficacité des actions combinées (Sécurisation des zones d'intervention, Consultations de masse et soins gratuits par l'équipe Médicale militaire, suivi et évacuation sanitaire)

Efficience dans la gestion de fonds grâce à l'appui conséquent de l'armée Malagasy via un nombre important d'éléments du BMM3, les matériels roulants, et autres...

Gestion rationnelle et optimale des ressources

Atteinte des objectifs fixés et impacts directs au niveau des bénéficiaires (réduction de la vulnérabilité)

Points à améliorer

Collaboration et Coordination avec les partenaires

Dotation et renforcement des matériels roulants et techniques nécessaires

Renforcement de la Communication des actions réalisées

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X