Madagascar: Sécurité présidentielle - Des généraux fouillés

Le président Andry Rajoelina, chef suprême des Forces armées, a fait le déplacement à Antsirabe hier pour assister à la cérémonie Fandresena 2021 qui marque la sortie officielle de la 42ème promotion de l'Académie militaire baptisée Général de Corps d'Armée Ismaël Mounibou.

Il s'agit de la première sortie en public du chef de l'Etat après l'interpellation d'un groupe d'individus soupçonnés d'avoir fomenté un attentat contre sa personne. Une cérémonie qui s'est déroulée sous très haute sécurité. En effet, face aux menaces, des dispositifs de sécurité particulière ont été pris lors de cet évènement. Une forte équipe de la direction de la sécurité présidentielle a fait le déplacement dans la ville d'Eaux. Les hélicoptères de l'Armée ont même été mobilisés pour superviser les déplacements du président de la République depuis son arrivée à l'aéroport jusqu'à l'enceinte de l'ACMIL.

Tous les invités sans exception, y compris les officiers généraux, ont subi des fouilles minutieuses. La garde présidentielle était sur le qui-vive. Vérification stricte par un élément de la DST, des armes des élèves officiers de la 44ème promotion qui ont effectué une démonstration des techniques de riposte contre les attaques des dahalo. Même protocole pour les élèves officiers qui ont participé au défilé militaire

. Après ce projet d'attentat déjoué, l'on constate que les responsables ont décidé de renforcer la sécurité d'Andry Rajoelina. A noter qu'après cette cérémonie à l'ACMIL, le numéro Un d'Iavoloha a tout de suite repris le vol pour rentrer à Antananarivo.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X