Maroc: Des médias argentins soulignent le rôle pionnier du Maroc dans la proclamation de la "Journée internationale de la lutte contre le discours de haine"

Buenos Aires — Plusieurs médias argentins se sont largement fait écho de l'adoption par l'Assemblée Générale de l'ONU d'une résolution présentée par le Maroc sur la lutte contre le discours de haine, soulignant que c'est "la première fois dans les annales des Nations-Unies, qu'une Journée internationale de la lutte contre le discours de haine" est proclamée (18 juin de chaque année).

Ainsi, le site d'information "Agencialegislativa.com" relève que la résolution marocaine a été adoptée "à l'unanimité des 193 membres" de l'organe onusien, mettant l'accent sur le caractère "historique et extrêmement important" de cette résolution qui intervient dans un contexte mondial marqué par l'exacerbation et la multiplication du discours de haine.

Le média argentin écrit que la résolution présentée par le le Maroc a été coparrainée par plus de 75 pays, émanant de tous les groupes régionaux et de divers background culturels et cultuels.

"Ceci, écrit agencialegislativa.com, témoigne du respect et de l'estime du rôle du Royaume en tant que leader régional et mondial dans la promotion des valeurs de paix, de tolérance et de dialogue, conformément aux Hautes Orientations et à la Vision éclairée et humaniste de Sa Majesté le Roi Mohammed VI".

Pour sa part, le site d'information "eltribunotucuman.info" revient sur le discours prononcé par l'ambassadeur, Représentant permanent du Maroc auprès des Nations-Unies, Omar Hilale, lors de la présentation de la résolution.

Le diplomate marocain a notamment souligné que "l'exacerbation des discours de haine va à l'encontre des valeurs de paix, de tolérance, de cohabitation et de vivre ensemble, consacrées par la Charte des Nations-Unies et le Pacte international des droits civils et politiques", relève le média argentin.

De son côté, le site "elpredicadorargentino.com.ar" s'attarde sur les trois actions concrètes déclinées par la résolution marocaine.

Il s'agit, premièrement, de la proclamation du 18 juin de chaque année en tant que "Journée internationale de la lutte contre les discours de haine" et deuxièmement, la convocation, le 18 juin 2022, d'une réunion de haut niveau de l'Assemblée générale, pour commémorer la première Journée internationale de lutte contre le discours de haine.

La troisième action proposée par la résolution marocaine porte sur l'appel adressé aux Etats membres pour qu'ils appuient des systèmes transparents et accessibles, afin de procéder au repérage, au suivi, à la collecte de données et à l'analyse des tendances en matière de discours de haine, en vue de soutenir des réponses efficaces contre le discours de haine.

Enfin, note le site d'information argentin, la résolution marocaine invite les Etats membres à sensibiliser l'opinion publique et à promouvoir le dialogue interreligieux et interculturel, le respect de la diversité et l'élimination de la discrimination fondée sur la religion ou la conviction et insiste sur le rôle central des leaders religieux pour lutter contre toutes les formes de violence et de haine.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X