Afrique: Disparition - Hommage au 17e roi Makoko Auguste Nguempio

Décédé le 8 juin dernier à Mbé à l'âge de 97ans, le roi Makoko Auguste Nguempio a été porté en terre le 31 juillet dans l'intimité familiale. Mais un jour avant, la République lui a rendu hommage au cours d'une cérémonie patronnée par le Premier ministre, chef du gouvernement, Anatole Collinet Makosso.

Dans son oraison funèbre, le ministre de la Culture et des Arts, Dieudonné Moyongo, a indiqué qu'après le Makoko Iloo 1er qui signa le traité d'alliance avec Pierre Savorgnan De Brazza et qui régna pendant 18 ans, Auguste Nguempio est le second en terme de longévité au trône, car il aura régné pendant 17 ans.

Dans ses rapports avec les autorités locales, le roi Nguempio a toujours fait preuve de tact. Il avait une grande capacité d'écoute, ce qui est le propre du sage éclairé par l'expérience de la vie. Il n'avait cessé d'entretenir une collaboration fructueuse avec les autorités publiques, notamment dans le traitement du dossier d'inscription du domaine royal de Mbé au patrimoine mondial de l'humanité, a expliqué le ministre Moyongo, souligant l'appui d'Auguste Nguempio dans la construction du palais royal.

"Sa Majesté Auguste Nguempio aura été durant tout son règne, un homme de paix, se situant toujours au-dessus des clivages et prônant toujours le dialogue. Puisse cette philosophie être le principal héritage qu'il nous laisse et la racine nourricière au sein de votre communauté. A toi Auguste Nguempio roi de Mbé, la République reconnaissante par ma voix, t'adresse un suprême adieu", a conclu le ministre de la Culture et des Arts.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X