Congo-Brazzaville: Mines solides - Le Sénat approuve une convention d'exploitation du cuivre à Mfouati

La chambre haute du parlement a adopté le 30 juillet, le projet de loi portant approbation de la convention d'exploitation minière entre le Congo et la société de recherches minières (SOREMI), dans le district de Mfouati, département de la Bouenza.

Signé le 21 février 2008, le projet d'exploitation minière s'exécute au village Mbandza dans le district de Mfouati. Il se développe en quatre phases. La première déjà achevée a consisté à la construction d'une usine de traitement des minerais de cuivre d'une capacité d'environ 20 mille tonnes de cathodes de cuivre par an.

Le second module a porté sur la réalisation des essais métallurgiques de récupération du zinc et du plomb à partir des minerais du gisement de Yanga-Koubenza, situé à quelques encablures de Mfouati. Il faut ajouter à cela la construction de l'une unité de traitement des minerais de zinc devant produire 25 mille tonnes de cathodes de zinc par an, ainsi qu'une autre unité de traitement des minerais de plomb, d'une capacité de 20 mille tonnes par an.

La dernière phase du projet dépend de la réussite des recherches géographiques des deux permis d'exploitation de la société. Les investissements réalisés à ce jour sont estimés à 294.550.000 dollars US. Dans le cadre de sa responsabilité sociétale, l'entreprise a déjà réalisé plusieurs actions qui contribuent au bien-être des populations locales.

Il s'agit de la construction des forages d'eau ; la rénovation du collège de Boko-Songho ; la réhabilitation des ponts et routes ainsi que la remise de tables-bancs aux écoles. La société devrait aussi verser une somme de 30 millions de francs CFA par an aux populations des deux districts pour soutenir leurs activités socioéconomiques. Le projet prévoit 1200 emplois directs.

Le Sénat a, à l'occasion, procédé à l'amendement de l'article 20 de son règlement intérieur qui renforce ses prérogatives dans la lutte contre la corruption.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X