Congo-Brazzaville: Festi'Brazza - La 5e édition valorise les talents des jeunes artistes de Brazzaville

Dans le cadre de la tenue, le 30 juillet à Brazzaville, de la 5e édition du Festi'Brazza, l'Association kirikou événement (AKE) a offert un espace d'expression à travers le chant, la danse, l'humour et les débats aux jeunes brazzavillois.

Environ une trentaine de groupes et des individualités ont défilé sur le podium du lieu de spectacle de la préfecture de la ville capitale, où s'est déroulée la clôture du Festi'Brazza. Tous étaient jeunes et talentueux, une manière sans nul doute pour les organisateurs de booster le travail abattu par les futurs leaders de la musique congolaise, particulièrement celle de la musique urbaine qui était à l'honneur de ce festival qui prône la mixité des cultures.

Durant plus de trois heures de show non-stop et super émouvant, les artistes retenus ont électrisé le public. Dans le strict respect des mesures barrières contre le coronavirus, chaque artiste a donné le meilleur de lui, à travers des thématiques éducatives, pour transporter le public vers l'univers de l'enjaillement. « Je suis très contente. J'adore la musique malheureusement, mais je n'ai de talent. Voilà pourquoi, je préfère assister les autres. Ce genre de manifestations m'a beaucoup manqué. Sincèrement, je veux que cela ne se termine pas, car c'est tellement magnifique. Je frissonnais du début à la fin », s'est réjouie, Princia Kifoua, une spectatrice.

Pour sa part, le fondateur d'AKE et promoteur du Festi'Brazza, Magloire Sitou, cette cinquième édition a tenu toutes ses promesses dans la mesure où les débats et prestations étaient de haute facture. « C'était une belle fête. Cette cinquième édition du livre et du jeu a été organisée par une équipe féminine de l'association. Nous avons mis en valeur le savoir-faire des jeunes artistes. C'était formidable, nous devrons accompagner ces jeunes talentueux, puisque c'est le Congo qui sera le grand bénéficiaire », a-t-il rassuré.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X