Congo-Brazzaville: Butembo - Journalistes et autorités locales décidés à lutter contre la désinformation

Cette détermination a transparu dans les recommandations faites à l'issue de l'atelier sur le « Rôle des médias de Butembo dans la consolidation des institutions transparentes et efficaces en République démocratique du Congo (RDC) » organisé dans cette partie de la RDC en faveur des professionnels des médias.

L'Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (Olpa) a organisé, le 29 juillet, un atelier de renforcement des capacités au bénéfice des professionnels des médias de la ville de Butembo, dans le Nord-Kivu. Ces travaux ont été tenus dans la salle Amis-Clients de Butembo sur le thème : « Rôle des médias de Butembo dans la consolidation des institutions transparentes et efficaces en République démocratique du Congo (RDC) ».

Cette activité, a fait savoir la secrétaire permanente de la Maison des journalistes de Goma, Lesya Kahindo, s'inscrivait dans le cadre du projet « Renforcement des capacités des médias indépendants en RDC », qui bénéficie de l'appui de la Fondation nationale pour la démocratie (NED). Circonscrivant, par ailleurs, le cadre de l'activité, organisé dans un moment particulier pour cette province et tout le pays, lié à l'état de siège, Mlle Kahindo a rappelé que la presse constituait une véritable force ou un contre-pouvoir susceptible d'amener des changements tant attendus par la population qui désire des institutions fortes, transparentes, efficaces et qui répondent à ses aspirations les plus profondes.

Ouvrant l'atelier, le chef de Division unique et représentant du maire de Butembo, Katsuva Teria Awite, a salué le fait que la rencontre a lieu durant cette période délicate liée dont le couronnement nécessite l'apport de tous, principalement des professionnels de la presse. « L'initiative de l'ONG Olpa est à saluer, car le personnel des médias de notre ville est appelé à jouer un rôle non négligeable pour accompagner les autorités locales dans leurs inlassables efforts de rétablir la paix et la sécurité et d'amorcer le développement de notre chère province », a-t-il déclaré. Et de louer le patriotisme et le dévouement du président de la République et du Premier ministre pour le rétablissement définitif de la paix dans cette partie du pays.

Les journalistes irréprochables dans leur travail

Le représentant du maire de la ville a soutenu son argumentaire sur la contribution de la presse locale au succès de l'état de siège et au changement de comportement des acteurs politiques et sociaux de Butembo par plusieurs documents juridiques réglementant le fonctionnement des institutions nationales et locales principalement ceux relatifs à l'état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri. Katsuva Teria Awite a insisté sur « le caractère indispensable de la sécurité pour tous les citoyens sans laquelle l'atelier de ce jour n'aura pas lieu ». Il a appelé les journalistes à demeurer irréprochables pour leur sécurité et à privilégier le professionnalisme. A l'en croire, un journaliste professionnel est celui qui privilégie l'impartialité et la neutralité dans le traitement des informations. « Les journalistes doivent s'abstenir d'adhérer dans des partis politiques pendant l'exercice de leur métier et dans des groupes de pression, s'ils veulent demeurer irréprochables », a-t-il conseillé.

Le chef de la Division unique a, cependant, promis sa collaboration avec les professionnels de la presse locale en vue de permettre au personnel des médias de fournir une information équilibrée au public. « Les portes de la mairie vous sont grandement ouvertes et je suis prêt à vous accompagner auprès du maire en vie de vous permettre d'avoir des informations que vous voulez », a-t-il rassuré, tout en invitant les journalistes à « faire preuve de prudence et de responsabilité durant cette période exceptionnelle où leur liberté fait face à une ligne rouge à ne pas franchir ».

Le président sectionnaire de l'Union nationale de la presse du Congo (UNPC/Butembo), Rashidi Amuri Kasongo, a, à son tour, fait l'évaluation de la couverture médiatique des élections de 2018 et de la période d'état de siège, décrivant le contexte dans lequel les journalistes de Butembo ont travaillé et continuent à travailler. Cette estimation s'étend sur une période de trois ans, soit de 2018 à 2021. A en croire ce monitoring de Rashidi Amuri Kasongo, cette période a été marquée par quatre faits qui ont influencé d'une manière ou d'une autre la liberté de la presse. Il s'agit des élections (la période électorale), des épidémies (la période de crise sanitaire), de l'insécurité (la période de crise sécuritaire) et de l'état de siège. A l'issue de ces communications, les participants se sont scindés en deux groupes de travail qui ont travaillé sur les stratégies pour la facilitation du contrôle citoyen par les médias de Butembo et sur l'apport des médias de Butembo au succès de l'état de siège et au changement du comportement de la classe politique locale.

Après un débat, certaines recommandations ont été formulées. Il s'agit notamment de renforcer les capacités des journalistes au contrôle citoyen, de rendre les médias indépendants, de doter la presse des moyens conséquents en activant le mécanisme d'aide publique directe et indirecte aux médias, et de consolider les partenariats avec les organismes multiples. Les participants ont également conseillé de renforcer les capacités du personnel du service public de l'état dans la collaboration avec les médias, de promouvoir le journalisme d'investigation et les enquêtes sur toutes les questions de société, d'encourager la spécialisation des journalistes locaux dans les domaines scientifiques divers, et vulgariser l'édit portant protection des défenseurs des droits humains au Nord-Kivu et la loi sur la presse.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X