Tunisie: Reprise du trafic des trains de transport des phosphates et des marchandises

31 Juillet 2021

La Société Nationale des Chemins de Fer Tunisiens (SNCFT) a annoncé, vendredi soir, que le trafic des trains transportant des phosphates et des marchandises de nuit sur la ligne numéro 13 reliant Sfax à Tozeur via Metlaoui a repris son activité.

La SNCFT a fait savoir a mobilisé un train composé de 20 wagons pour assurer le transport de 1300 tonnes des phosphates, entre Metlaoui et Skhira.

La société a mis en exergue, dans ce cadre, les efforts fournis par les différentes parties pour garantir la reprise du trafic sur cette ligne considérée comme artère vitale et stratégique affectant non seulement l'activité de la société et ses revenus, mais aussi l'économie nationale.

La production du phosphate commercial de la Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG) a atteint 1,27 million de tonnes, durant le premier semestre 2021, contre une prévision initiale de 2,1 millions de tonnes a déclaré, le 2 juillet, le directeur central de la production par intérim, Lotfi Hamdi, à l'Agence TAP.

Cette baisse de 40% par rapport aux prévisions est due aux différents mouvements sociaux observés par les demandeurs d'emploi dans la région, a-t-il expliqué.

La CPG table sur une production de 400 mille-450 mille tonnes par mois au cours du second semestre 2021, a ajouté le responsable précisant que la production du phosphate commercial atteindra 500 mille tonnes si l'unité de production de phosphate à Redeyef reprend ses activités interrompues depuis d'une année.

La ligne ferroviaire numéro 13 reliant Sfax, Gafsa et Tozeur revêt une importance primordiale pour la SNCFT, fournissant 42% des revenus annuels de la société.

Le trafic ferroviaire sur cette ligne a connu des perturbations, depuis 2012, entraînant des difficultés financières pour la CPG et la SNCFT à cause des mouvement sociaux et a suscité une grande polémique suite au transport des phosphates à travers des camions.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X