Ouganda: Covid-19 en Ouganda - le président Museveni desserre l'étau sur l'activité économique

C'était la fin, ce vendredi 30 juillet, du confinement de 42 jours décrété mi-juin pour contrer la nouvelle vague de cas de Covid-19 dans le pays. Après des restrictions sévères, le président Yoweri Museveni a rouvert partiellement les activités du pays.

En 42 jours, l'Ouganda est passé de 1 500 cas quotidiens mi-juin, à une moyenne située entre 200 et 400 cas de Covid-19 par jour cette semaine. Des résultats qui ont encouragé le président à rouvrir partiellement le pays.

« Avant le confinement, a précisé Yoweri Museveni, une moyenne de 22% de tests étaient positifs quotidiennement mais maintenant, aujourd'hui, nous sommes à une moyenne de 8 personnes positives sur 100 personnes testées tous les jours. »

Désormais, les moto-taxis sont de nouveau autorisés, tous comme les déplacements entre districts, les centres commerciaux, les marchés non alimentaires et les événements sportifs extérieurs. Le couvre-feu est maintenant entre 19h et 5h30 du matin pour éviter une nouvelle flambée de cas de Covid-19.

1,14 million d'Ougandais vaccinés seulement

« Aujourd'hui, nous reprenons partiellement les activités, poursuit le président : les transports publics, les déplacements peuvent reprendre. Mais si nous ne respectons pas les distanciations sociales, nous aurons un problème, un problème sociétal. En respectant ces mesures, nous pouvons éviter une troisième vague, et nous pouvons avoir le temps d'obtenir les vaccins, et peut-être même le traitement contre le Covid-19. »

À ce jour, seulement environ 1,14 million d'Ougandais ont reçu au moins une première dose de vaccin contre le Covid-19. La vaccination a été ralentie par la pénurie mondiale de vaccins ; mais de nouvelles livraisons d'AstraZeneca et de Sinovac sont attendues ce samedi par les autorités ougandaises.

► À lire aussi : Covid-19 en Ouganda: la population ressent dèjà les effets du nouveau confinement partiel

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X