Afrique du Nord: Le Discours du Trône, un plaidoyer courageux pour un Maghreb unifié (analyste rwandais)

Kigali — Le Discours adressé samedi par SM le Roi Mohammed VI à la Nation à l'occasion du 22ème anniversaire de la Fête du Trône, est un "plaidoyer courageux pour un Maghreb unifié", a souligné l'analyste et directeur général du Centre rwandais des priorités économiques et politiques (CPEP), Alexis Nkurunziza.

"SM le Roi Mohammed VI a envoyé des messages forts et significatifs en direction d'Alger pour désamorcer le blocage qui échappe à la normalité dans lequel se trouvent les relations entre les deux pays voisins", a souligné M. Nkurunziza dans une déclaration à la MAP.

En s'adressant à l'Algérie dans un Discours du Trône, qui constitue un évènement majeur pour la nation marocaine, le Souverain démontre, encore une fois, l'intérêt particulier qu'il accorde à l'intégration régionale du Maghreb, relève l'analyste rwandais.

En réitérant son appel à rouvrir les frontières entre les deux pays voisins fermées depuis l'été 1994, "SM le Roi confirme, une fois de plus, son engagement en faveur de l'unité et la stabilité de la région du Maghreb, dont le taux d'intégration est malheureusement l'un des plus faible en Afrique et au monde", a-t-il fait observer, ajoutant que le Souverain a clairement invité les dirigeants algériens à tourner la page du passé et à se projeter vers l'avenir.

Pour M. Nkurunziza, l'Algérie devra assumer sa responsabilité historique concernant la crise entre les deux pays qui dure et perdure depuis trop longtemps et qui gâche, selon lui, d'énormes potentialités et opportunités économiques non seulement pour les deux pays mais aussi pour toute la région.

"La crise du Covid-19 et ses lourdes répercussions économiques et sociales sur la majorité des pays du monde est l'une des nombreuses raisons pour favoriser l'union et la complémentarité, faire prévaloir les intérêts des peuples et dépasser les logiques hégémoniques", a-t-il conclu.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X