Ethiopie: Les réfugiés érythréens, victimes collatérales du conflit au Tigré

Rock-Hewn Churches of Lalibela - Ethiopia: The rock-hewn churches of Lalibela were constructed in the 13th century by the Christians as their new pilgrimage center and holy land.

La guerre dans la région éthiopienne du Tigré a bouleversé la vie des milliers de réfugiés érythréens qui, depuis plus de deux décennies, en étaient venus à considérer la région comme un sanctuaire en comparaison de leur patrie oppressive.

Malheureusement, la situation se dégrade et la région n'est plus ce havre pour eux. Aujourd'hui, ces réfugiés craignent de subir de nouvelles attaques de la part des rebelles et veulent désespérément quitter définitivement le Tigré.

Les autorités s'activent pour les conduire vers de nouveaux sites, où ils espèrent être à l'abri des combats imprévisibles et du harcèlement.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X