Angola: Des agents culturels angolais « attristés » par la mort de Jacob Desvarieaux

Luanda — Les agents culturels angolais ont exprimé, à Luanda, leur tristesse suite au décès du leader du groupe antillais Kassav, Jacob Desvarieux, victime de maladie.

En réaction à la mort de l'artiste, qui a été à plusieurs reprises en Angola à la tête du groupe, ils considèrent qu'il s'agit d'une perte irréparable dans le monde de la musique.

Les interviewés de l'Angop disent que le monde du zouk perd une référence qui a partagé, tout au long de sa carrière, des scènes avec des artistes angolais, tant dans la conception d'œuvres musicales que sur scène.

S'adressant à l'Angop, le responsable de Nova Energia, Yuri Simão, a déclaré que Jacob était une figure de la musique du monde, en particulier Zouk, et que son héritage doit être suivi.

"L'homme part mais l'œuvre reste. Son œuvre est éternelle. Les générations futures écouteront et étudieront ses œuvres, notamment en parlant du Zouk, un genre développé par les Kassav", a-t-il souligné.

Yuri Simão considère également que sans Jacob le Kassav ne sera pas le même.

Jacob Desvarieux avait été hospitalisé le 12 de ce mois, après la détection d'une infection.

Le groupe Kassav, qui a fait de nombreuses tournées en Afrique, a atteint son apogée de popularité à la fin des années 1980.

Le premier contact du groupe Kassav avec le public angolais remonte à 1984, lors d'un concert qui a réuni plus de 20 000 personnes au stade des Coqueiros.

Cinq ans plus tard, ils reviennent pour un concert au stade Cidadela. En 2006, le groupe revient animer la 2e édition du Super Bock Super Rock Festival, qui se tient au stade Cidadela Desportiva, toujours avec Patrick St. Eloi, décédé en septembre 2010.

Des concerts ont suivi en 2010, et en 2012, au « Grand Méchant Zouk », qui réunissait la crème du Zouk à la Cidadela Desportiva, avec Guilou Lafarge, Luc Leandry, Eric Brouta, Frédéric Caracas, Harry Diboula, Warren, Dédé Saint Prix, Princess Lover, Fanny J, pour l'Angola Eduardo Paím et Yola Araújo.

L'enchaînement des spectacles, non moins importants en Angola, sont ceux de 2013, 2014 et 2015.

Le groupe Kassav, qui a marqué les Angolais dans les années 1980 par sa bonne musique, s'est formé en 1979 à l'initiative de Pierre Edouard Décimus et Freddy Caracas, aux côtés de Jacob Desvarieux et George Décimus.

Son premier album intitulé "Love and ka dance" est sorti au début des années 1980 et le second - "Laguémwen" la même année.

La liste comprend également « Passeport », « Ayé », « Noula » et « Yélélé », « Majestikzouk », « Tékit Izi » et « Difé ».

Tout au long de leur carrière, ils ont remporté plusieurs disques d'or et de platine.

Ils se sont déjà rendus dans plusieurs pays, tels que l'Angola, l'Algérie, la RDC, le Niger, le Burkina Faso, le Togo, le Bénin, le Gabon, la Côte d'Ivoire, le Portugal, la France, la Russie, les Seychelles, Mayotes, les Comores, le Canada et les États-Unis.

Une des caractéristiques du groupe est « l'indépendance » de ses membres pour sortir des disques en solo, mais avec la participation de l'ensemble du collectif.

Ainsi, Jacob a sorti « Oh Madiana », « Banzawa » et « Euphrazine Blues », suivi de George Décimus (« Avec Kassav et cie » et « La vie »), Patrick Saint-Eloi (« Misikce lanmou », « Zouké », « Bizouk » et « Loutans »), Jean-Philippe Marthély (« Ti coq », « Rété », « Black Jack », « Si sé taw » et « Opeyi »), Jean-Claude Naimro (« Enbalatè » et « Digital Dread"), Jocelyne Béroard ("Siwo" et "Milans").

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X