Sénégal: Mouvement de jeunesse - D'anciens Pionniers à Thiès pour un nouveau départ

Thiès — Les anciens du Mouvement national des pionniers du Sénégal (MNPS) se sont retrouvés ce week-end à Thiès, afin de redynamiser et donner de nouvelles orientations et perspectives au groupe créé depuis 1960, mais longtemps resté en léthargie, a appris l'APS.

Une trentaine de membres du mouvement se sont retrouvés dans les locaux de la Croix rouge de Thiès, autour de travaux de reconstitution de la mémoire de la structure, mais aussi de définition d'une nouvelle orientation stratégique.

"Ce mouvement jouait un rôle primordial dans l'éducation de la jeunesse", a dit à l'APS, son coordonnateur Gorgui Diallo.

Les pionniers du Sénégal était un mouvement de jeunesse adossé aux valeurs traditionnelles locales.

Selon lui, le mouvement des pionniers a "façonné" des gens de sa génération dans les "valeurs cardinales de jom (détermination), kersa (pudeur) et mougn (patience)".

Les anciens Pionniers se proposent de transmettre à la jeune génération ces vertus en perte de vitesse, pour ainsi contribuer au développement socioéconomique du pays.

Outre l'état des lieux, des travaux de groupe ont permis, lors de cette rencontre, de réfléchir aux possibles orientations, à la structuration et aux types d'activité à mener. Un rappel des réalisations des Pionniers du Sénégal était aussi au menu.

Le reboisement de la réserve naturelle de Sakal, tout comme celui de la bande allant de la Langue de barbarie jusqu'à l'embouchure, des campagnes de sensibilisation et de soutien aux sinistrés des inondations et autres crues du fleuve Sénégal, sont inscrits à leur compte.

Tout comme des camps de formation au civisme et au leadership.

"Notre démarche dans le Mouvement des pionniers, c'est de partir des valeurs traditionnelles locales de 'jom', 'mougn' et 'kersa', avant de nous ouvrir à l'international", a dit M. Diallo.

Né de l'émergence de l'idéologie communiste, le MNPS a évolué pour adopter une orientation socio-démocrate, a-t-il expliqué. Ce qui le différencie du mouvement scout, d'orientation confessionnelle ou laïque.

Le Mouvement des pionniers est membre de l'International Falcon Movement (IFM).

Parmi les perspectives qu'il s'est dessinées, le mouvement compte se lancer dans des activités de développement, en mettant à contribution son expérience en la matière, a annoncé Gorgui Diallo.

Il envisage de créer des GIE, pour mener des activités génératrices de revenus lui permettant de s'autofinancer et de se solidariser de ses membres qui ne sont plus en activité.

Le renouvellement de génération était une autre préoccupation des anciens.

Samedi, des membres du mouvement ont fait de la sensibilisation sur la pandémie, couplée à une distribution de masques et de gel hydroalcoolique au quartier 10-ème et au marché central de Thiès.

Prévues initialement du 11 au 13 décembre 2020, ces retrouvailles reportées pour causes de confinement, ont été organisées au forceps dans un contexte troisième vague de covid-19.

Trente-quatre des 151 membres du groupe y ont représenté les régions de Thiès, Dakar, Kaolack et Ziguinchor. La diaspora avait aussi répondu à l'appel, lors de ces assises, clôturées dimanche.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X