Guinée: Affaire Oumar Sylla - Le ministre de la Justice réfute les motifs d'inquiétude

Un policier dans une rue de Conakry après des affrontements avec des manifestants le 24 octobre 2020.

En Guinée, l'inquiétude demeure autour de l'état de santé d'Oumar Sylla. Après les proches du militant ce week-end, le ministre de la Justice guinéen s'est à son tour exprimé.

Egalement connu sous le nom de Foniké Menguè, ce militant guinéen est un responsable de l'organisation Tournons la page et du Front national pour la défense de la Constitution, le FNDC. Il est en prison depuis près de dix mois. Il avait été arrêté avec violence, en pleine rue, à Conakry, en septembre dernier, alors qu'il tentait de mobiliser les citoyens pour une manifestation contre le projet de troisième mandat du président Alpha Condé, finalement réélu en octobre dernier.

Depuis, le militant est toujours incarcéré et connaît depuis trois mois des problèmes cardiaques. Sa famille et ses compagnons de lutte dénonçaient ce week-end sur RFI l'attitude des autorités qui empêcheraient, selon eux, Oumar Sylla de recevoir les soins appropriés. Le ministre de la Justice leur répond.

Nos services sont suffisamment préparés en matière de prise en charge de détenus malades. Il n'appartient pas à un détenu ou à ses proches d'exiger son hospitalisation

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X