Algérie: Cinq axes stratégiques pour une meilleure performance de l'économie nationale

Alger — Le ministère de l'Industrie a identifié cinq axes stratégiques pour une meilleure performance de l'économie nationale, à savoir la préservation de l'outil de la production, le développement de l'intégration locale, le ciblage des activités à soutenir dans le cadre de la relance de l'investissement l'inclusion de l'économie industrielle privée et l'amélioration de la gouvernance des entreprises économiques nationales, a indiqué un communiqué des services du Premier ministre.

Selon la même source, ces axes ont été présentés lors de la réunion du Gouvernement qui s'est déroulée, samedi, au Palais du Gouvernement, sous la présidence du Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane.

Lors de la réunion, le Gouvernement a entendu une communication présentée par le Ministre de l'Industrie sur les mesures d'urgence pour la relance de l'activité industrielle.

La communication a porté sur les principales mesures à caractère urgent identifiées par le secteur de l'industrie, dont la mise en œuvre permettra "la levée des blocages qui entravent le fonctionnement de l'économie et boostera l'investissement productif".

Par ailleurs, M. le ministre de l'Industrie a mis l'accent dans sa communication sur d'autres mesures urgentes, dont la mise en œuvre devra booster l'économie nationale notamment, la nécessité de libérer l'acte d'investir, la dématérialisation des procédures administratives, engager une profonde réforme fiscale visant à simplifier l'environnement fiscal de l'entreprise, poursuivre le dialogue public-privé, redéfinir le rôle de la Banque en tant qu'accompagnateur et conseiller de l'entreprise, la dépénalisation de l'acte de gestion.

Lire aussi: Réunion du Gouvernement: la communication, l'industrie, l'agriculture et la santé à l'ordre du jour

En ce qui concerne la question du foncier industriel, le Premier ministre, ministre des Finances a instruit le ministre de l'Industrie à l'effet de faire procéder à un recensement exhaustif des occupations des zones industrielles et des zones d'activités pour procéder à l'assainissement des situations qui n'ont pas été concrétisées par la réalisation de projets pour lesquels ils ont fait l'objet d'affectation.

Cet assainissement va répondre aux demandes en instance pour des projets maturés et prêts au lancement et qui sont bloqués faute de disponibilité de foncier.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X