Algérie: Lamamra s'entretient avec Abou El Gheit sur les préparatifs du prochain sommet arabe à Alger

Le Caire — Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra s'est entretenu avec le Secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Abou El Gheit, sur les préparatifs du prochain sommet arabe prévu à Alger, un sommet que les deux parties veulent en assurer le succès car étant un véritable acquis pour l'action arabe commune.

Une source officielle au Secrétariat général de la Ligue arabe a précisé que l'audience accordée par M. Abou El Gheit à M. Lamamra au siège du Secrétariat "s'inscrit dans le cadre du souci des deux parties de mener des concertations et de coordonner dans le but de faire réussir le prochain sommet, qui se tiendra en Algérie, lequel représente un véritable jalon qui vient s'ajouter au processus de l'action arabe commune dont l'Algérie est l'un des principaux piliers".

Le SG de la Ligue arabe s'est engagé à "apporter tout son soutien à l'Algérie pour que le sommet se déroule dans de meilleures conditions, compte tenu de son importance".

Outre la préparation du prochain sommet arabe, les deux parties se sont entretenues sur diverses questions arabes et régionales.

Le SG de la Ligue arabe a relevé la nécessité de renforcer la coopération arabo-africaine à travers les mécanismes adoptés entre les deux communautés régionales qui entretiennent une longue histoire d'amitié, de coopération et de coordination, rappelant le Sommet arabo-africain prévu en 2022 au Royaume d'Arabie saoudite.

A également été abordée, lors de cette rencontre, la cause palestinienne, note la même source, précisant que « les deux parties ont passé en revue des derniers développements de cette question, avant que M. Abou El Gheit ne salue les positions de l'Algérie en faveur des Palestiniens à tous les plans ».

Il a été convenu, dans le même contexte, de l'importance de maintenir les positions historiques africaines en faveur du droit des Palestiniens à l'autodétermination et soutenant leur combat contre l'occupant.

Les deux parties ont, par ailleurs, traité de la crise libyenne, soulignant « la convergence des vues sur le rôle primordial du voisinage libyen dans la manière d'aborder cette crise et de traiter ses incidences».

Les responsables ont, à ce propos, jugé nécessaire de garder la dynamique du processus de Berlin, de la Conférence de Berlin 2, et des différentes réunions tenues en faveur du règlement de la crise en Libye, jusqu'à la tenue des élections le 24 décembre prochain, tel que prévu.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X