Madagascar: Santé de la reproduction - Une clinique gynécologique mobile pour les zones enclavées

La clinique mobile a été prise d'assaut hier à Bongatsara.

Pour améliorer l'accès à la planification familiale, une clinique gynécologique mobile sera mise en place dans les zones impraticables du Sud du pays. L'objectif étant d'éviter le décès pendant l'accouchement, la grossesse précoce et les fistules obstétricales.

La santé pour tous en zone rurale. C'est dans ce sens que le ministère de la Santé publique a mis en place une clinique gynécologique mobile dans les zones reculées du pays en particulier dans le Sud. Ce don du peuple japonais appuiera les deux autres cliniques mobiles qui sont déjà actives depuis février 2020 et fournira des services de santé intégrés à cette population devenue très vulnérable. Cette clinique mobile offrira, entre autres, des services gratuits de consultation prénatale, d'échographie, de vaccination, de dépistage des IST/VIH ou encore de sensibilisation relative à la santé de la reproduction. Un accent particulier sera mis sur la planification familiale qui demeure un problème de santé publique. Selon le représentant par intérim du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) à Madagascar, Ngoy Kishimba, cette clinique mobile vise à améliorer la santé maternelle pour que toutes les femmes bien qu'elles soient dans les zones rurales puissent bénéficier de soins de qualité. D'après les résultats de l'enquête nationale sur la situation socio-démographique des ménages (MICS) en 2018, le taux de prévalence contraceptive à Madagascar est de 41% alors que le taux souhaité pour le développement économique d'un pays est d'au moins 65%.

Gratuite. Avant le départ de ce véhicule remis par le peuple japonais pour le Sud, une consultation de masse gratuite du diabète, de l'hypertension artérielle, de l'ophtalmologie, du cancer du col de l'utérus, de la déficience auditive et des soins de l'oreille a été organisée hier à Bongatsara. Selon le ministre de la Santé publique, le Pr Jean Louis Hanitrala Rakotovao, cette clinique mobile est équipée de matériels de pointe comme un appareil d'échographie portable pour déceler les maladies gynécologiques ou encore une table gynécologique. Le chargé de programme de la santé de reproduction auprès de l'UNFPA, le Dr Faramalala Rahelinirina a aussi fait savoir que le diagnostic de la fistule obstétricale est également disponible auprès de cette clinique mobile.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X