Madagascar: Namontana - Un cadavre découvert près d'un canal

La macabre découverte a été faite hier matin par un riverain à Namontana. Le corps sans vie d'un homme d'environ 30 ans a été découvert près d'un canal d'évacuation d'eau.

Selon une source d'information, la victime a été tuée puis a été placé sur les lieux. L'homme portait un pantalon en jean et un blouson . La victime était démunie de papiers d'identité, son identité reste pour l'heure inconnue. C'est un riverain qui avait donné l'alerte en repérant le corps de la victime à proximité du canal. «L'homme était allongé, avec de nombreuses traces de violence sur le visage », précise un habitant du quartier. « Cet homme n'est pas parmi notre communauté» a- t-il ajouté. Alertée par les faits, la police s'est immédiatement rendue sur les lieux.

Sur place des policiers ont relevé les éventuels indices pour déterminer la cause exacte de la mort de cet homme. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de son décès.Toutes les pistes demeurent envisagées s'il s'agit d'un meurtre ou non. Une autopsie devrait être pratiquée prochainement sur le corps d'un homme de trentaine d'années. Ce n'est pas la première fois que genre de découverte survient dans le quartier de Namontana et ses environs. « nous vivons de jour en jour avec un sentiment d'insécurité, la criminalité, la violence n'est plus d'actualité chez nous, de temps en temps, nous sommes victimes de violences et témoins d'actes de violence.. » raconte un habitant de Namontana. « Sur les lieux comme dans d'autres quartiers chauds de la ville, les incivilités comme le vandalisme, la consommation visible de drogues constituent une source d'insécurité sur ces lieux » explique un policier. Lui d'ajouter que « Ces endroits sont plus susceptibles d'être criminogènes en raison de leur configuration architecturale et urbanistique qui facilite les occasions d'actes incivils et violents ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X