Madagascar: Combustible - Inévitable hausse des prix du charbon

Ras-le-bol. Les producteurs de charbon de bois qui approvisionnent la capitale lancent un préavis. À partir du 5 août, une hausse des prix du charbon sera appliquée.

Le sac reviendra à 55 000 ariary contre 25 000 à 30 000 ariary aujourd'hui. Le « kesika », une sorte de cageot, reviendra à 30 000 ariary. Le prix minimum de la vente au détail a été fixé à 500 ariary. Ce qui va compliquer le quotidien des ménages à faible revenu, achetant des petites quantités au jour le jour. Cette décision a été prise suite à l'augmentation des redevances requises par la société Fanalamanga à Moramanga d'où vient la production.

« Elles ont décuplé » explique un des frondeurs. Sans compter, selon lui, des paperasses administratives difficiles à remplir. Selon des statistiques récentes, 97% des foyers malgaches utilisent du charbon de bois ou de bois de chauffe comme source d'énergie.

Ce qui représente une consommation annuelle de 18 millions de mètres cube. Soit 60 kilos par habitant. Avec comme principale conséquence la déforestation à grande vitesse. La baisse des prix du gaz par un seul fournisseur a été une initiative louable pour inverser cette tendance en faveur de l'énergie propre. Mais elle est encore trop limitée pour être significative.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X