Madagascar: Talenta Raitra - « Fialonana » de l'équipe 035 sort du lot

Cette semaine, le choix était plus ardent à faire de la part du jury de l'émission « Talenta Raitra ». Malgré le bon travail fourni par chaque équipe, seule l'équipe 035 a su se distinguer par son dynamisme.

D'une grande simplicité, la première équipe à avoir conquis le jury de la télé-réalité « Talenta Raitra » lors de l'émission d'hier soir s'en est sorti in extremis. Il faut dire que contrairement à la sélection d'équipes précédente, celle de la semaine du 26 juillet a eu quelques difficultés à vraiment satisfaire l'envie d'émerveillement et d'enchantement de Franco Clerc, Miorhasina Lorah, Traka Milofo et Mihangy Andrianirina dit « Dapapa », notre jury de professionnels.

Toujours avec les moyens du bord, la fine équipe composée par quatre jeunes femmes, Yahel, Tatiana, Prisca et Thalia, arborant le numéro 035, a ainsi livrée une histoire plutôt simple, mais assez efficace et pratique à mettre en scène pour elles. Sobrement intitulée « Fialonana » ou jalousie dans la langue de Molière, la saynète a ainsi récolté la modeste note de 11,25/20. On peut dire que ça ne rehausse donc pas vraiment le niveau par rapport aux équipes précédentes, mais le jury salue comme toujours également l'envie, la passion et surtout le dynamisme de ces jeunes acteurs et actrices en herbe.

Du déjà vu

« Ce n'est pas facile de délibérer sur l'équipe qui serait la plus méritante, mais il faut dire qu'elles ont su faire preuve d'authenticité en s'appropriant leurs rôles respectifs. L'histoire est classique, mais leur dynamisme à la mettre en scène reste plaisant à voir » confie Mihangy Andrianirina.

L'un des critères principaux sur lesquels le jury juge la prestation de chaque équipe est sans doute le respect et l'appropriation des rôles qui sont attribués à chacun.

Dans ce cas-là, le naturel de Yahel, Tatiana, Prisca et Thalia s'affirme ainsi comme ayant été leur plus grand atout le temps de cette compétition. Ceci-dit, leur prestation en interprétant cette saynète qu'est « Fialonana » n'a pas été dénuée de défauts pour autant. Le synopsis en soi est assez simple, voire du déjà vu, la présentation globale du récit l'est tout autant, mais elles ont su se rattraper par leur complémentarité à travers chaque dialogue.

Ranto vit avec sa belle mère et sa demi-sœur après la mort de son père. Malheureusement pour elle, sa demi-sœur souhaite lui nuire et tout faire pour la déshériter des biens de son défunt paternel en l'accusant notamment de vol. La roue finit cependant par tourner et la vérité finit par éclater au grand jour. Un scénario très classique à la Cendrillon donc, qui malgré un jeu d'actrices plutôt forcé s'en sort honorablement.

Traka Milofo d'ajouter « Sur certains points, le récit semble manquer un peu de logique et la conclusion de l'histoire est hâtive, mais malgré cela elles se débrouillent pas mal en s'imprégnant de chaque personnage ». Authentiques donc, même si elles cabotinent toujours un peu, les quatre jeunes femmes de l'équipe 035 restent néanmoins fières de leur création.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X