Maroc/Algérie - La fermeture des frontières "ne répond à aucune logique et contribue à la fermeture des mentalités" (Universitaire argentin)

Buenos Aires — La fermeture des frontières entre le Maroc et l'Algérie est une question qui "ne répond à aucune logique et qui contribue à la fermeture des mentalités", a estimé l'universitaire argentin Juan José Vagni, qualifiant de « bonne nouvelle » l'invitation sincère lancée par SM le Roi Mohammed VI pour un dialogue, sans conditions, entre les deux pays.

Réagissant à la teneur du discours prononcé par SM le Roi à l'occasion de la fête du Trône, M. Vagni a fait le constat de « l'inutilité de cette distanciation entre les deux pays frères qui, au-delà des différends politiques, ne peuvent pas se permettre de se complaire dans ce statu quo ».

M. Vagni, qui est également chercheur au Conseil national de la recherche scientifique et technique et professeur à l'Université de Cordoba (centre d'Argentine), a relié l'appel royal au dialogue avec l'Algérie à l'impératif de la sécurité en Afrique et dans la Méditerranée, deux espaces géographiques vitaux pour les deux pays frères.

L'universitaire argentin s'est dit « confiant que lorsque certaines conditions auront changé, les frontières seront rouvertes (... ), parce que les deux pays gagneraient à promouvoir une stratégie de coopération, qui donnerait des résultats plus avantageux que la stratégie de la confrontation permanente ».

Le chercheur compare cette situation à celle de certains pays d'Amérique Latine qui ont pu dépasser, grâce au dialogue et à la coopération, les « différends abyssaux » qui ont existé pendant de longues années entre eux, citant particulièrement le cas de l'Argentine et du Brésil.

« Après 30 ans de coopération étroite et de rapprochement dans tous les domaines, la rivalité entre l'Argentine et le Brésil a été réduite au football uniquement », a-t-il dit sur un ton de soulagement.

Dans le cas du Maroc et de l'Algérie, a argumenté l'universitaire argentin, il s'agit de deux pays qui « ont partagé la même lutte contre la colonisation et qui partagent la même histoire et la même culture ».

Enfin, M. Vagni a salué les efforts menés par le Maroc dans sa lutte contre la pandémie, en passant par la campagne de vaccination qui lui a permis d'atteindre la « souveraineté sanitaire ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X