Congo-Kinshasa: Covid-19 - 250 380 doses du vaccin Pfizer attendues à la mi-août 2021

La République Démocratique du Congo va recevoir 250 380 doses du vaccin Pfizer d'ici la mi-août 2021. C'est le ministre la Santé Publique, Hygiène et Prévention, Jean-Jacques Mbungani, qui l'a annoncé au cours du dernier conseil des ministres.

Il a assuré le Conseil de l'avancement du processus d'allocations diversifiées des vaccins par la RDC afin d'obtenir une large adhésion des Congolais à la vaccination.

4,6 millions d'autres doses arriveront en septembre prochain dans le cadre de l'initiative Covax, a-t-il indiqué. Selon plusieurs observateurs, cette variété des vaccins va ainsi permettre aux Congolais de jeter leur dévolu sur le vaccin de leur choix.

Actuellement, la campagne de vaccination est suspendue en RDC suite à la rupture de stock du vaccin AstraAeneca, jusque-là autorisé par les autorités congolaises pour la vaccination contre la Covid-19. Les trois lots reçus le 2 mars ont connu l'expiration de leur validité les 24 et 27 juin et le 11 juillet, faute de volontaires pour la vaccination et à cause des difficultés dans la communication et la logistique.

Situation globale du covid-19 en RDC

Dans sa présentation au cours de la 13e réunion du conseil des ministres tenue vendredi dernier, Dr Jean-Jacques Mbungani a fait savoir que le cumul des cas de Covid-19 est de 49259, dont 49026 cas confirmés et un cas probable, au 28 juillet 2021.

Au total, il y a eu 1024 décès (une létalité de 2.2%) et 29497 personnes guéries.

A cette date, 198 nouveaux cas confirmés dans 7 provinces, dont 61 à Kinshasa, 49 dans le haut Katanga, 46 au Nord Kivu, 21 à la Tshopo, 11 dans le Haut Uélé, 8 au Kasai central et 2 au Kwilu. La RDC a dépassé la barre de 49000 cas positifs de Covid-19 tandis que Kinshasa a dépassé la barre de 33000 cas et le Haut Katanga, celle de 2800 cas confirmés.

Il a fait noter la baisse continuelle des cas covid à Kinshasa alors que dans d'autres provinces, il s'observe simultanément une augmentation des cas. Il y a flambées des cas positifs par exemple dans les provinces du Sud-Kivu (399), du Haut Katanga (291), du Nord Kivu (218), de l'Ituri (129) et du Lualaba (89).

Selon le ministre de la Santé, la capacité d'accueil des unités de réanimation en province est largement dépassée depuis la semaine passée. Aussi, l'ensemble des provinces, en dehors de Kinshasa, ne dispose que de 40 lits pour la réanimation.

Il a, par ailleurs, fait savoir que les éléments qui contribuent à la 3ème vague sont les suivants :

-Grand nombre de cas importés;

-L'existence et la circulation de plusieurs variants de la SARS-COV-2 en RDC, dont les variants indien (delta), sud-africain et britannique;

-La faible couverture vaccinale de la population;

-Faible adhésion de la population générale aux mesures préventives de protection et distanciation sociales;

-Présence de catastrophes naturelles ou environnementales telle que l'éruption volcanique du Nyiragongo aux alentours de la ville de Goma.

Sur les 26 provinces affectées par le Covid-19 depuis le début de l'épidémie en RDC, seules ont été actives au cours des 7 derniers jours. Sur l'ensemble du pays, les hommes constituent 64,5%des décès de tous les cas covid-19 notifiés en RDC.

Le profil des personnes décédées en RDC depuis le début de l'épidémie est largement influencé par l'âge (> à 50 ans) et la présence de comorbidités (39%) Hypertendus et 30% diabétiques.

A Kinshasa, le nombre de nouveaux patients a connu son pic de la 3éme vague à la semaine épidémiologique 24 avant de redescendre progressivement jusqu'à la semaine 29. Le taux d'occupation des lits (TOL) a entamé une baisse depuis la fin du mois de juin, contrairement aux provinces où le taux d'occupation est très élevé.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X