Niger: 15 militaires tués et 6 portés disparus après une attaque terroriste

Niamey — Quinze militaires nigériens ont été tués samedi et six autres sont "portés disparus", après une attaque terroriste dans le département de Torodi (sud-ouest) proche du Burkina Faso, a annoncé dimanche soir le ministère nigérien de la Défense.

Le ministère a expliqué que les forces de sécurité qui étaient en mission de ravitaillement avaient d'abord été prises dans une "embuscade tendue par des groupes armés terroristes" avant que les militaires tentant d'évacuer les blessés ne tombent "sur un engin explosif improvisé".

Le bilan total de cette attaque qui s'est produite samedi vers 10H00 GMT (11H00 locales) est de "15 militaires décédés, 7 blessés, 6 portés disparus", précise le communiqué.

Le département de Torodi est situé dans le sud-ouest de la région de Tillabéri qui se trouve dans la zone dite des "trois frontières" entre le Niger, le Burkina Faso et le Mali.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X